SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Homosexualité au Gabon : après les députés, le sénat donne son feu vert

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jun 30, 2020

Au Gabon, les sénateurs ont adopté dans l’après-midi du lundi 29 juin 2020, la dépénalisation de l’homosexualité. Un projet de loi proposé par le gouvernement du président Ali Bongo.

ali-bongo Ali Bongo, président du Gabon

La loi sur la dépénalisation de l’homosexualité a reçu l’approbation des sénateurs gabonais le lundi 29 juin 2020. Selon les informations de Gabon actu, la loi a été adoptée par 59 voix pour, 17 contre et 4 abstentions.

Une seconde réussite pour le gouvernement du président Ali Bongo, auteur du projet de loi. Mardi 23 juin 2020, il avait été adopté par les députés de la chambre basse du parlement.

Ce vote permet de modifier la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code pénal en République gabonaise.

Le projet de loi porte précisément sur le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal en vigueur dans ce pays depuis juillet 2019 et qui condamnait l’homosexualité.

Avec cette disposition, les personnes reconnues coupables d’homosexualité peuvent être condamnées à 6 mois de prison ferme et une amende de 5 millions de FCFA.

« Le texte peut encore être, cependant, attaqué auprès de la Cour constitutionnelle, par des citoyens ou des partis politiques s’ils estiment que celui-ci est contraire à la constitution », souligne Gabon Actu.