SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Université d’Abomey-Calavi : la rénovation de la bibliothèque Patrick Vieyra lancée

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jun 14, 2020

A la faveur d’une cérémonie samedi 13 juin 2020 à l’Université d’Abomey-Calavi, les travaux de rénovation de la bibliothèque Patrick Vieyra ont été lancés. Financés par l’Association des énarques du Bénin, ces travaux contribuent au rayonnement de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

Les autorités procédant au lancement des travaux de rénovation de la bibliothèque

La bibliothèque Patrick Vieyra de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature de l’Université d’Abomey-Calavi présentera dans les mois à venir un bien meilleur visage. Délabrée et plus ou moins dépassée, la bibliothèque sera rénovée. Les travaux de rénovation de lieu de dépôt de livres de l’ENAM ont été lancés samedi 13 juin 2020. C’est à la faveur d’une cérémonie organisée à l’Université d’Abomey-Calavi.

Les travaux sont entièrement financés par l’Association des énarques du Bénin (AEB) sur fonds propres et fonds collectés lors de la première journée de l’énarque béninois en 2019. « Ce n’est pas parce que l’AEB est en abondance (qu’elle finance les travaux), mais c’est parce qu’elle veut contribuer au rayonnement de l’ENAM », a expliqué Daladier Yekpon, président de l’AEB.

Selon le premier responsable de l’AEB, la rénovation de la bibliothèque est la matérialisation d’une partie du rêve que l’association nourrit pour l’ENAM. Elle s’inscrit dans le cadre des objectifs de l’association qui voudrait contribuer à la sauvegarde du label « énarque ». « Il n’y a pas de label à sauvegarder si l’endroit qui forme les énarques n’est pas lui-même sauvegardé », a expliqué Daladier Yekpon.

«Marque de reconnaissance» 

Les autorités présentes à la cérémonie de lancement

Les travaux de rénovation de la bibliothèque sont prévus pour durer dix (10) semaines. Mais pour le directeur de l’ENAM, Epiphane Sohouénou, « la seule tenue de cette cérémonie est un motif de satisfaction ». La cérémonie de lancement des travaux a connu la présence du recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Professeur Maxime da Cruz, quoiqu’informé moins de 72 heures avant.

« La raison essentielle pour laquelle je suis ici, c’est l’importance et le caractère symbolique de votre démarche », a expliqué Professeur da Cruz s’adressant aux membres de l’AEB. Pour le recteur de l’UAC, l’action de l’AEB est une « marque de reconnaissance ». « C’est un rôle de pionnier et un message fort », a dit le recteur remerciant l’AEB. Le recteur a souhaité que l’initiative de l’AEB fasse tache d’huile.