SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Covid-19 en Côte d’Ivoire : le gouvernement suspend l’examen du CEPE

Donald Kevin Gayet (Stag)
publié le Jun 5, 2020

Le gouvernement ivoirien a décidé de suspendre de façon exceptionnelle pour l’année scolaire 2019-2020, le Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires (CEPE) en raison de la pandémie du coronavirus.

Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire

Pas de Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE-2020) en Côte d’Ivoire. Le gouvernement ivoirien a décidé de la suspension de cet examen d’entrée en sixième. La décision du pouvoir du président Ouattara est justifiée par la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde depuis plusieurs mois.

Les autorités ivoiriennes rapportées par Koaci expliquent qu’« une évaluation sommative formelle consécutive à la reprise des enseignements après deux (02) mois d’interruption serait laborieuse pour des élèves au CM2 ». Le gouvernement indique également que « l’observance des mesures barrières pour lutter contre la Covid-19 pourrait s’avérer difficile pour les 583.480 candidats qui seront réparties dans 2.323 centres d’examens ».

Le ministère ivoirien de l’éducation nationale a annoncé la prise en compte des notes de contrôles continus et des examens blancs en ce qui concerne l’admission en classe 6ème. Selon cette disposition, le passage en classe requiert « l’obtention de 85 points sur 170 conformément à la mesure de suppression du concours d’entrée en sixième (6e) en vigueur depuis 2013 ».

Les autorités de l’éducation informent que le second examen blanc se déroulera le mardi 23 juin 2020, sous le même format que l’examen du CEPE afin d’assurer la crédibilité́ du mode d’admission. « Les évaluations des élèves se feront à partir des enseignements des inspections du secteur de sorte à assurer l’égalité des chances et l’équité pour tous », précisent les autorités.

Suite à cette décision, le gouvernement a décidé de rembourser les 500 FCFA représentant le droit d’inscription des candidats au CEPE, soit un montant total de 291.740.000 FCFA.