SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Affaire Kamerhe en RDC: la raison du décès du juge chargé du dossier

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Jun 1, 2020

Le juge Raphaël Yanyi, chargé de l’affaire Vital Kamerhe accusé de détournement n’est pas mort naturellement selon les résultats de l’autopsie.

Vital Kamerhe

Le jugé du tribunal de Kinshasa chargé de l’affaire Vital Kamerhe n’est pas mort de façon naturelle. Raphaël Yanyi avait été déclaré mort dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 mai 2020.

Il avait présidé deux jours avant l’ouverture du procès de détournement de fonds du programme « Les 100 jours » dont le principal accusé, Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi.

Selon RFI qui rapporte radio Okapi, la mort du juge a été provoquée. Le rapport de l’autopsie révèle que la mort du juge Raphaël Yanyi n’est pas naturelle. Selon les informations de radio Okapi, rapportées par RFI, un poison a été utilisé pour tuer le président du tribunal de grande instance de Kinshasa.

Le rapport évoqué a été déposé au bureau du procureur de la République près du parquet de Kinshasa-Gombe. Des analyses sont en cours pour déterminer la nature du poison qui a tué le juge. Une expertise internationale est également envisagée.

Vital Kamerhe et l’homme d’affaires libanais Samih Jammal, auraient détourné entre mars 2019 et janvier 2020 près de 49 millions de dollars. Le juge avait rejeté une demande de remise en liberté provisoire de l’ex- directeur de cabinet.