SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Coronavirus au Bénin : libération conditionnelle de plus de 400 prisonniers

Ozias Hounguè
publié le May 6, 2020

Au Bénin, les autorités judiciaires ont décidé d’une libération conditionnelle pour plus de 400 détenus dans le cadre des mesures prises pour éviter la propagation du coronavirus dans le pays.

severin-quenum Séverin Quenum, ministre de la justice

Le coronavirus fait des heureux dans les prisons du Bénin. Alors que des mesures drastiques ont été prises pour lutter contre la pandémie, les autorités béninoises ont décidé d’anticiper la libération de plusieurs prisonniers. Il s’agit de la libération conditionnelle de 411 détenus dans les geôles du Bénin apprend Frissons radio ce mercredi 6 mai 2020.

Selon les informations rapportées par le même média, cette mesure prise dans le cadre du Covid-19 a permis de libérer entre autres au sud du Bénin 79 détenus à la prison civile de Cotonou, 18 personnes à la prison de Ouidah et 20 détenus à la prison d’Abomey.

Au nord du Bénin, les prisons de Parakou, Kandi et Natitingou ont vu respectivement la libération conditionnelle de 35, 24 et 20 prisonniers. Dans les prisons de Parakou et de Kandi, la plupart des détenus bénéficiant de cette mesure ont déjà recouvrer leur liberté. La libération conditionnelle est en cours dans les autres maisons d’arrêts concernées par la mesure.

La Libération de ces prisonniers constitue la première d’une série de libération conditionnelle qui va se dérouler en trois phases sur les prochains trimestres de l’année 2020. Les critères imposés par les autorités pour la libération conditionnelle de certains prisonniers sont entre autres : « avoir été jugé ou condamné, comportement exemplaire ou avoir purgé la moitié de sa peine », détaille Frissons radio.

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, le Bénin a enregistré à la date du mercredi 6 mai 2020, 96 cas confirmés, 44 sous traitement, 50 guérisons et 02 décès.