SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Guillaume Soro : son procès s’ouvre ce mardi 28 avril en Côte d'Ivoire

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Apr 28, 2020

Le procès de Guillaume Soro s’ouvre ce mardi 28 avril 2020. L’ancien président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, contraint à l’exil est accusé de tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat, détournement de biens publics et blanchiment. 

guillaume-soro Guillaume Soro

Guillaume Soro devant la justice ivoirienne ce mardi 28 avril 2020. Accusé de tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat ivoirien, détournement de biens publics et blanchiment le procès de l’ex-Chef du parlement s’ouvre ce mardi au tribunal correctionnel d’Abidjan. L’ex-premier ministre de Alassane Ouattara est contraint en exil en France suite à un mandat d’arrêt lancé à son encontre par la justice de son pays. 

Selon RFI, ce procès va notamment se pencher sur les faits de détournements de fonds publics et blanchiment reprochés à l’ancien président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire. Mais, ses avocats demandent le report de l'audience du procès. Cela, en raison de la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui a exigé de l’Etat ivoirien de suspendre le mandat d’arrêt.

Dans un arrêt rendu mercredi 22 avril 2020, les juges de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) ordonnent à la justice ivoirienne de suspendre le mandat d’arrêt émis contre Guillaume Soro en fin décembre 2019. Cette décision fait suite à une plainte déposée par les avocats de l’ancien premier ministre, auprès de la juridiction continentale.