SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Gangstérisme à l’école au Bénin : des élèves renvoyés du Lycée Mathieu Bouké à Parakou

Ozias Hounguè
publié le Apr 2, 2020

Un groupe d’élèves du Lycée Mathieu Bouké à Parakou, a été renvoyé jeudi 26 mars 2020 par le conseil de discipline. Les raisons qui motivent cette sanction disciplinaire sont liées à la création d’un gang dont l’objectif est de semer la terreur et de commettre des délires sexuels au sein de ce lycée.

lycee-mathieu-bouke Lycée Mathieu Bouké

Des élèves renvoyés pour grande délinquance au lycée Mathieu Bouké de Parakou, région située au nord du Bénin. Le proviseur du Lycée Mathieu Bouké au micro de la Radio Arzekê Fm a déclaré que le conseil de discipline de l’établissement a décidé de renvoyer le jeudi 26 mars 2020 un groupe de 08 huit élèves pour des faits de grande délinquance.

Il s’agit d’un groupe d’élèves composé de filles et de garçons de la classe de 4ème, 5ème et de la 6ème qui semait la terreur au sein du Lycée Mathieu Bouké. Les élèves-filles au nombre de 05 impliquées dans ce dossier de délinquance n’ont pas été renvoyées, mais ont été suspendues provisoirement des salles de classe pour une durée de deux semaines.

Les faits reprochés par le conseil de discipline à ces groupes d’élèves portent sur la création d’un gang divisé en deux clans : garçons et filles.   « Ils ont créé un club qu’il appelle la City Gang ou la Cité des bandits. Ils sont devenus si insupportables au niveau de la brutalité », raconte le proviseur avant de préciser que la surveillance du lycée était informée des activités de ce groupe d’élèves.

Le proviseur précise que le groupe dans ses dérives à bastonner un scout qui avait aidé le surveillant général à punir un élève de ce gang.

Ce groupe de gangsters auquel appartiennent ces huit 08 élèves, apprend le responsable du Lycée, ne menait pas que des activités au sein de leur établissement.

Le groupe était également impliqué dans des activités sexuelles dont des viols.  « L’un d’entre eux en classe de 6ème a même engrossé une fille de 4ème », renseigne le proviseur.