SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Etudiant tué à l’UAC: le recteur Maxime da Cruz condamne les actes de violences

Ozias Hounguè
publié le Mar 30, 2020

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), le professeur Maxime da Cruz est sorti de son mutisme quelques jours après le décès d’un étudiant dans les violences entre policiers et étudiants. Il a déploré le décès et présenté ses condoléances à la famille de la victime.

Professeur Maxime da Cruz, recteur de l'Université d'Abomey-Calavi

Maxime da Cruz ne partage pas les derniers évènements malheureux de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). Dans un communiqué rendu public ce lundi 30 mars 2020, le recteur

Maxime da Cruz a condamné « fermement » la mort d’un étudiant dans les échauffourées entre policiers et étudiants mardi 24 mars 2020 à l’UAC. Il a notamment souhaité que « plus jamais de tels actes abjects » à l’Université d’Abomey-Calavi. « Le recteur appelle tous les acteurs de la communauté universitaire à la sérénité », lit-on dans le communiqué.

Mardi 24 mars 2020, des violences avaient éclaté entre policiers et étudiants après l’arrestation de certains responsables de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (FNEB).

Ils ont stoppé des cours sur le campus, exigeant ainsi des autorités à suspendre les cours du fait de la menace coronavirus. Dans ces échauffourées, un décès a été enregistré dans le rang des étudiants

Le recteur Maxime da Cruz a présenté des « condoléances aux parents de la victime, à la communauté facultaire des sciences humaines et sociales et à toute la communauté universitaire d’Abomey-Calavi ».

Il a par ailleurs demandé aux « autorités compétentes de faire la lumière » sur les événements afin que « les responsabilités soient situées ».  Au nom de l’équipe rectorale, le professeur Maxime da Cruz a invité tous les acteurs impliqués dans cette crise au « dialogue » et à la « concertation ».