SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Tchad : 92 militaires tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram

Olivier Ribouis
publié le Mar 25, 2020

Le Tchad en deuil après la mort de près de 100 militaires tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram  survenue le 23 mars à Boma dans la Province du Lac.

boko-haram-armee-tchadienne Armée tchadienne

Lourde perte pour l’armée tchadienne. 92 soldats de l’armée nationale tchadienne (ANT) ont été tués par les combattants de Boko Haram. L’organisation terroriste a mené une nouvelle attaque contre une unité de l’ANT à Boma, dans le département de Fouli, province du Lac.

Mardi sur les lieux, le Président tchadien Idriss Deby Itno est allé lui-même constaté les dégâts de cette attaque particulièrement meurtrière menée par les hommes de Boko Haram. « Sur le terrain, l’on constate des véhicules blindés de l’armée calcinés, des corps de soldats jonchent le sol. Le chef suprême des armées s’est incliné devant la mémoire de ces soldats qui ont perdu la vie. », rapporte le site d’information Tchad Info qui fait également état de 47 blessés dans le rang des officiers.

Cette lourde perte est inédite selon le Président Deby. « J’ai assisté et mené beaucoup des opérations, mais en un seul coup, perdre autant d’hommes, c’est pour la première fois dans l’histoire », a fait savoir le Chef de l’Etat tchadien rapporté par la même source.  Il promet la prise de dispositions pour éviter que cela se répète.

Le bilan des 92 morts pourrait avoir été minoré selon des sources de l’AFP qui signalent plus de perte en vie humaine et des dégâts matériels importants.

En hommage aux soldats tombés sous les armes des combattants de Boko Haram, le Président a décrété trois jours de deuil  à compter de ce 25 mars.