SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Horaires de travail des femmes: proposition pour faciliter l’équilibre vies familiale et professionnelle

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Mar 9, 2020

Les femmes de Care Bénin-Togo ont animé une causerie débat avec leurs consœurs de Plan Bénin sur la problématique de ‘’l’équilibre vie familiale et professionnelle’’. La rencontre a eu lieu vendredi 6 mars 2020 à Cotonou. La participation de Care Bénin-Togo entre dans le cadre de sa campagne March4Women.

Une photo de famille des participants à la causerie

‘’Problématique de l’équilibre vie familiale-professionnelle et les approches de solution’’. Ainsi s’intitule le sujet autour duquel ont échangé les staffs de Care Bénin-Togo et de Plan Bénin. La participation des fonctionnaires de l’organisation à but non lucratif Care Bénin-Togo entre dans le cadre de sa campagne March4Women.

Une campagne qu’elle organise chaque année en prélude à la Journée internationale des droits de la femme (JIF). Objectif : réfléchir sur « comment travailler davantage pour renforcer et faire entendre la voix de la femme ».

L’atelier est organisé « pour voir dans quelle mesure nous pouvons jouir de ces droits (les droits des femmes, ndlr) ou exercer ces droits sans pouvoir créer de déséquilibre entre notre vie professionnelle et notre vie familiale », a renseigné Jacqueline Béhanzin Dosseh, coordonnatrice promotion et protection des droits à Care Bénin-Togo, à l’entame de la séance.

Pour un éveil de conscience

Compte tenu de la thématique, les deux organisations qui travaillent notamment pour la cause des femmes et des enfants, ont associé à leurs échanges, des hommes. Il s’agit du personnel masculin de ces institutions internationales. Jacqueline Béhanzin Dosseha a précisé également que les échanges vont permettre d’abord « d’éveiller la conscience » des alliés des femmes, que sont les hommes.

Ensuite de toucher aussi la conscience des décideurs parce que leur intervention est nécessaire pour l’application plupart des engagements pris pour rétablir les droits des femmes. D’où la nécessité de s’associer aux décideurs pour l’application des lois sur les droits des femmes.

Selon la coordonnatrice, il est important d’organiser ces genres de causerie parce qu’en « matière de jouissance des droits de la femme il y a encore du chemin à faire».

Les devoirs de la femme au foyer et la réalité

Après les discours et les mots de bienvenus, place a été faite aux participants à cette causeries. Dans leurs discussions, les fonctionnaires de Care Bénin-Togo et du Plan Bénin ont abordé de bout en bout les sujets qui minent la vie de couple des femmes de ces organisations. Au nombre, de ces sujets figurent la thématique de l’horaire de travail des femmes dans les administrations des femmes.

Huguette Sekpe Sossouhounto, directrice des programmes à Care Bénin-Togo souligne que nous sommes dans un système où la femme et l’homme ont la même masse de travail en milieu professionnelle.

Selon elle, « La femme a combien d’heure dans la journée, pour pouvoir faire à la fois ce boulot et se consacrer aux tâches ménagères à la maison? », s’est-elle interrogée. Elle a invité les dirigeants à améliorer l’horaire du travail des femmes dans les administrations afin qu’elles arrivent à jouer pleinement leur rôle de mère de famille.

Huguette Sekpe Sossouhounto

En dehors de cette thématique, la question de l’humilité de la femme professionnelle et celle son rôle dans la société ont été également décortiquées.

A l’issue des débats qui ont duré près de trois heures, les participants de la causerie ont loué la qualité des échanges entre le personnel des deux organisations.

« Les échanges ont été francs, courtois, directs et nous avons retenu essentiellement qu’il y a eu un très fort partage d’expérience entre toutes les femmes et tous les hommes présents à cette séance », a confié Roland Djagali à sa sortie de la causerie.

 « C’est le développement personnel. Nous avons besoin de mieux réorganiser un certain nombre de chose pour mieux nous développer », a renchéri un participant à la causerie.

Dans le cadre de la campagne de March4Women de Care Bénin-Togo, plusieurs activités avaient été menées avant la causerie du vendredi 6 mars 2020 par l’institution. Jeudi, une délégation était à l’orphelinat de ‘’la cité d’Espoir’’ de l’ONG la Bergerie de Dieu pour une remise de dons et de vivres aux pensionnaires.