SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: l’affaire KGB renvoyée au 10 février à la CRIET

Ozias Hounguè
publié le Jan 29, 2020

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a ouvert lundi 27 janvier 2020 une nouvelle audience dans l’affaire de Kikissagbè Godonou Bernard alias KGB et de ses 10 complices dans une affaire d’escroquerie et de blanchiment d’argent. Le dossier a été renvoyé au 10 février 2020.  

Le dossier KGB à nouveau renvoyé à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). L’affaire KGB a connu un troisième renvoi à la CRIET après ceux du 9 décembre 2019 et du 13 janvier 2020.  Selon des informations rapportées par le journal La Nation, les débats ont été houleux lundi 27 janvier 2020 à l’audience entrant dans le cadre du procès de l’affaire KGB pour escroquerie et blanchiment de capitaux.

Deux des huit victimes qui accusent KGB dans l’affaire de blanchiment et d’escroquerie étaient présentes à l’audience du lundi 27 janvier 2020 à la CRIET. Il est également signalé que l’une des deux victimes est venue avec un avocat français pour plaider leur cause. Les deux victimes réclament en effet à KGB une somme de 7,7 millions d’Euros, soit environ 4 milliards F Cfa de préjudice. Toutes les victimes de cette affaire sont des ressortissants de pays européens.

En mai 2018, Kikissagbé Godonou Bernard alias KGB, un homme d’affaires béninois recherché par l’Interpol avait été arrêté à Lomé, dans la capitale togolaise avant d’être extradé quelques jours plus tard au Bénin. Il était recherché par le Bénin dans une affaire d’escroquerie en bande organisée. Les parties sont attendues devant le tribunal le 10 février prochain.