SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Affaire CAMES: un universitaire togolais condamné pour diffamation

Ozias Hounguè
publié le Jan 21, 2020

La justice togolaise a rendu lundi 20 janvier 2020 son verdict dans la plainte déposée pour diffamation par les professeurs Dodzi Kokoroko et Adama Kpodar contre leur collègue Sasso Pagnou, maitre-assistant de droit public à l’Université de Kara.

cames La justice togolaise a rendu une décision dans l'affaire CAMES

 

Le professeur Sasso Pagnou condamné à 6 mois de prison avec sursis et au payement d’une amende d’un franc symbolique. C’est ce qu’il convient de retenir du verdict rendu par le Tribunal de première instance de Kara dans le dossier relatif à l’affaire CAMES et qui oppose l’universitaire Sasso Pagnon à ses collègues Dodji Kokoroko et Adama Kpodar de l’Université de Kara.

En réaction à la décision rendue par le juge du tribunal de Kara, le conseil de l’universitaire Sasso Pagnou a annoncé son intention de faire appel de cette décision.

Dans leur plainte, les deux universitaires reprochaient à Sasso Pagnou de les avoir diffamés dans le cadre de leur sanction par le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) pour non-respect du code d’éthique et de déontologie. Au terme de la 36ème session du CAMES qui s’est tenue fin juin 2019 à Cotonou, le vice-président de l’université de Kara, Adama Kpodar et le président de l’Université de Lomé, Dodji Kokoroko avaient été sanctionné suite à des accusations de pratiques non conformes au code d’éthique et de déontologie.