SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : CFI demande la libération du journaliste Ignace Sossou

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Jan 8, 2020

L’Agence française de développement médias (CFI) continue son combat pour la libération de Ignace Sossou. Dans un communiqué publié le mercredi 8 janvier 2020, elle demande la mise en liberté du journaliste dans « les plus brefs délais ».

CFI demande la libération du journaliste béninois Ignace Sossou. L’Agence française de développement médias a une fois encore réagi suite l’incarcération du journaliste Ignace Sossou. Arrêté et condamné à 18 mois de prison ferme après la publication de posts sur les réseaux sociaux, CFI demande la libération du journaliste. « La publication de ces extraits ne saurait en aucun cas justifier une peine d'emprisonnement », a écrit l’institution dans un communiqué de presse, ce mercredi 8 janvier 2020.

Dans cette logique, CFI appelle les autorités béninoises à libérer le journaliste. « Nous demandons donc la libération dans les plus brefs délais du journaliste Ignace Sossou à qui je présente mes excuses, au nom de CFI. Nous lui exprimons un soutien sans faille et sommes mobilisés à ses côtés », a déclaré Alan Dréanic, directeur général opérationnel de CFI.

Dans le même document, CFI présente ses excuses quant au déroulement des événements dont le journaliste a été victime et « s'indigne d'avoir été instrumentalisée dans le cadre de cette décision ». Ignace Sossou a participé à un séminaire de formation pour lutter contre les fausses informations, organisé par CFI à Cotonou, du 17 au 19 décembre. « A l'occasion de cet atelier, le journaliste a publié des posts, sans aucun caractère diffamatoire, relatant des propos du Procureur de la République du Bénin qui intervenait dans ce cadre », soutient CFI. 

Depuis l'arrestation puis la condamnation du journaliste Ignace Sossou, plusieurs organisations, même au delà des frontières béninoises, se mobilisent et continuent de multiplier les appels pour sa libération.