SECURITE HUMAINE 2 Commentaires

Bénin : CFI déplore la démesure dans la condamnation du journaliste Ignace Sossou

Ozias Hounguè
publié le Dec 24, 2019

Canal France International (CFI-Médias) a réagi mardi 24 décembre 2019 à l’annonce de la condamnation du journaliste Ignace Sossou à 18 mois de prison ferme par un Tribunal de Cotonou.

cfi-agence-cooperation-medias CFI

CFI-Médias fustige le verdict de la justice béninoise dans l’affaire opposant le journaliste Ignace Sossou au procureur Mario Mètonou. Dans un communiqué rendu public mardi 24 décembre 2019, l’Agence française de développement médias a estimé démesuré le verdict rendu par le juge au tribunal de première instance de Cotonou. « CFI apprend avec consternation que le journaliste Ignace Sossou, de Bénin Web TV, aurait été condamné aujourd'hui à une peine de 18 mois de prison et 200 000 francs CFA d'amende. Pour CFI, cette sentence démesurée constituerait une violation manifeste des droits fondamentaux que sont la liberté de presse et d'expression », critique CFI.

Selon l’agence, quels que soient les faits reprochés à Ignace Sossou, le journaliste du site d’information Bénin Web TV ne méritait pas d’être « emprisonné pour ses écrits ». « CFI déplore une mesure qui enverrait un message menaçant à toute la profession et porterait atteinte aux relations entre médias et autorités au Bénin ».

Le journaliste Ignace Sossou a été interpellé vendredi 20 décembre 2019 à la suite d’une plainte du procureur de la République du Bénin pour avoir relayé « des propos jugés tronqués » du procureur Mario Mètonou lors du forum Vérifox organisé du 17 au 19 décembre à Cotonou par CFI Médias.