SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

G5 Sahel: la rencontre entre Macron et les 5 présidents renvoyée en 2020

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Dec 12, 2019

Précédemment prévue pour le 16 décembre 2019, le sommet de Pau entre le président Emmanuel Macron et les cinq présidents du G5 Sahel n’aura plus lieu à cette date. Selon RFI, il a été renvoyé à début 2020.

president-g5sahel-macron Les Chefs des Etats membres du G5 Sahel et le président Emmanuel Macron en 2017 au Mali

L’Élysée a annoncé le report de la rencontre entre le président français Emmanuel Macron et les dirigeants des cinq pays du Sahel prévue en France le 16 décembre 2019. Selon RFI, cette rencontre est renvoyée à début 2020. La France justifie ce report par l’attaque jihadiste de la garnison de Inates au Niger mardi 10 décembre 2019 et dont le bilan fait état de 71 militaires tués, 12 blessés, et des disparus.

« Emmanuel Macron a appelé mercredi soir le président nigérien Mahamadou Issoufou et tous deux ont convenu de proposer à leurs homologues de reporter au début de l'année 2020 la tenue, en France, du sommet consacré à l'opération Barkhane et à la force conjointe du G5 Sahel », a précisé la présidence française dans le communiqué relayé par RFI.

L’intérêt du sommet

Le président français Emmanuel Macron veut « des clarifications sur le cadre et les conditions politiques de l’intervention de la France au Sahel ». Après cinq ans d’intervention dans le Sahel, il estime qu’il est temps de « regarder la situation en face et de connaître la position des dirigeants de la région sur la question ». « J’attends d’eux qu’ils clarifient et formalisent leur demande  à l’égard de la France et de la communauté internationale. Souhaitent-ils notre présence ? Ont-ils besoin de nous ? Je veux des réponses claires et assumées sur ces questions », a déclaré le président français le mercredi 4 décembre à l’issue du sommet de l’Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN).

Les présidents du G5 Sahel attendus au sommet : Mahamadou Issoufou du Niger, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina-Faso, Idriss Déby Itno du Tchad, Ibrahim Boubacar Kéïta du Mali et Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani de la Mauritanie.