SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Syndicalisme: la CSA-Bénin forme ses syndiqués du privé pour plus d'efficacité

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Dec 1, 2019

La Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) a organisé jeudi 28 novembre un atelier de formation sur les techniques de négociation au profit de ses syndiqués du privé.

Les syndiqués de la CSA-Bénin en formation le 28 novembre 2019 à Cotonou

« Il n’y a pas de génération spontanée en syndicalisme ». La Confédération des syndicats autonomes du Bénin en a conscience. Raison pour laquelle l’organisation syndicale dirigée par Anselme Amoussou forme ses syndiqués. Cela, à travers une série de quatre formation au profit de différentes cibles.

Autour du thème : « Le travailleur béninois face aux différentes mutations dans le monde du travail », la formation vise, selon le secrétaire général de la CSA-Bénin, à outiller les syndiqués et préparer la relève syndicale de qualité. « Nous agissons beaucoup par ignorance des fondamentaux du syndicalisme et pour la plupart d’entre nous, nous sommes devenus syndicalistes un peu par accident et par tempérament », a fait savoir Anselme Amoussou avant d’indiquer qu’il est nécessaire de changer de fusil d’épaule et de mettre l’accent sur la formation des membres.   

La première formation de la série de quatre a été organisée jeudi 28 novembre au profit des syndiqués du secteur privé. Le choix de commencer par le privé s’explique, à en croire Anselme Amoussou, en raison de la sollicitation ces derniers mois des travailleurs de ce secteur par des « lois, un peu, porteuses de risques pour la stabilité de l’emploi ». A travers une communication suivie de pratique, les participants ont été outillés sur les techniques de négociation.

Outre les techniques de négociation, les participants ont revisité avec le secrétaire général de la CSA-Bénin, la loi sur l’embauche. « Les lois, même si elles sont mauvaises, existent aujourd’hui et doivent s’appliquer. Nous avons estimé qu’il est nécessaire que les nôtres connaissent le contenu des lois pour savoir comment se comporter en attendant que nous trouvions les ressources de mobilisation pour faire revenir le gouvernement sur les textes querellés », a justifié Anselme Amoussou.

L’atelier de formation a été l’occasion pour la CSA-Bénin de dévoiler sa vision : « être une organisation syndicale forte, crédible, responsable qui dialogue et négocie avec des stratégies nouvelles ». « La CSA-Bénin veut simplement être efficace pour les travailleurs, un interlocuteur crédible », résume Anselme Amoussou.