SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : l’UPMB outille les journalistes pour plus d’investigations dans la presse

Falilatou Titi
publié le Sep 24, 2019

L’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) a organisé une formation sur les techniques de l’investigation journalistique. Destinée aux journalistes des télévisions, radios, presse écrite et presse en ligne, elle s’est tenue les 20 et 21 septembre 2019 à Bohicon.

photo-de-famille-atelier-upmb Photo de famille après le lancement de l'atelier

Elle veut redorer le blason de la presse béninoise. L’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) est déterminée à donner une nouvelle image à la presse béninoise. C’est pourquoi l’organisation a organisé les 20 et 21 septembre, une formation sur les techniques de l’investigation à l’endroit des journalistes (toutes catégories confondues). Une cinquantaine de journalistes (hommes et femmes) a pris part à cette formation.

Selon Zakiath Latoundji, présidente de l’UPMB, l’atelier a été initié suite à un constat peu reluisant dans la presse béninoise. Les journalistes béninois, a-t-elle déploré, ont pendant longtemps fait dans les comptes rendus de séminaires, d’atelier et ou de couverture d’événements de tous genres, au détriment d’enquêtes approfondies sur les maux qui minent la société.

C’est pourquoi, dit-elle, la nouvelle mandature veut faire du renforcement de capacités des journalistes, son cheval de bataille. « A la fin de cette formation, nous espérons dans quelques mois, suivre et lire dans les différents médias, des investigations de qualité », a souhaité la présidente de l’UPMB.

communication-de-francois-awoudo-atelier-upmbVue de la communication du consultant Francois Awoudo

Les Consultants François Awoudo et Guy Constant Ehoumi ont entretenu les jeunes journalistes sur la conduite de l’enquête journalistique. Tous deux anciens présidents de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias du Bénin (ODEM), les deux formateurs ont respectivement parlé des techniques et outils ; des sources d’information et de la notion de droits et responsabilités du journaliste.

Au cours de l’atelier, il a également été question des outils du numérique dans l’investigation journalistiques. Les échanges sur ce volet ont été animés par Bidossessi Agbani, juriste et avocat au barreau du Bénin.

vue-communication-ehoumi-atelier-upmb-bohicon Vue de la communication du consultant Guy Constant Ehoumi

Pour les participants, venus des départements : Zou, Atlantique, Littoral, Ouémé, Plateau, Mono et Couffo, cette formation vient à point nommé. « Je suis très attachée aux sujets de terrain et ces deux jours de formation représentent un tremplin pour ma motivation », a laissé entendre Gloria Oni, journaliste à la télévision BB 24.

Tout comme elle, d’autres journalistes ont confié avoir appris beaucoup de choses dans cette formation. Il s’agit, énumèrent-ils, des astuces et démarches pour bien conduire une investigation, les différentes étapes d’une enquête, etc.

« Après ces deux jours de formation, je me dois de me mettre résolument au travail pour un journalisme d’investigation », s’est engagée Pierrette Adanyossi, journaliste à la radio nationale. Elle entend en faire une spécialisation car, justifie-t-elle, seule l’investigation qui distingue et permet de se faire un nom dans ce métier. « Je m’engage avec toute ma conscience et mon savoir-faire à réaliser un travail minutieux, à mener des enquêtes, quel que soit le prix à payer », a promis Gloria Oni.  

L’atelier de l’UPMB sur les techniques de l’investigation a été organisé grâce au soutien de la Fondation Friedrich Ebert au Bénin. La fondation allemande par ce soutien, explique Dr Expédit Ologou, son représentant pour la circontance, reste convaincue que l’investigation contribue au renforcement de l’état de droit et de la démocratie.