SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Fermeture des frontières : l’appel du parlement de la CEDEAO au Nigéria

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Sep 17, 2019

Le président du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Sénégalais Moustapha Cissé Lo, a exhorté le Nigéria à rouvrir ses frontières avec ses voisins.  C’était à l’occasion de l’ouverture de la 2ème session extraordinaire de l’institution lundi 16 septembre 2019 au Libéria.

Le parlement de la CEDEAO invite le Nigéria à respecter les accords de libre-échange de la communauté en mettant fin à la fermeture de ses frontières. A l’ouverture de la 2ème session extraordinaire du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Libéria, le président du parlement de l’institution, Moustapha Cissé Lo, a évoqué la question de la fermeture des frontières terrestres et maritimes du Nigéria.

Selon le site d’information 24heures au Bénin, Moustapha Cissé Lo, a plaidé pour une réouverture des frontières nigérianes. Pour lui, la fermeture des frontières décidée par les autorités nigérianes viole le protocole des accords de libre circulation des personnes et des biens de la CEDEAO, dont le Nigéria est membre.

« Les causes profondes de cette situation récurrente doivent être étudiées en vue de trouver une solution permanente », a-t-il exhorté. Il a indiqué au gouvernement de Muhamadu Buhari que dans la lutte contre la contrebande et l’importation la solution n’est pas la fermeture des frontières.

Depuis le 20 août, les frontières terrestres et maritimes du Nigéria avec ses voisins dont le Bénin sont fermées. Les autorités nigérianes ont annoncé que cette fermeture entre dans le cadre d’un exercice de sécurisation conjointe et qu’il vise à lutter contre la contrebande, le trafic des armes et le banditisme.