SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : 5641 reversements irréguliers détectés dans la fonction publique

Yao Hervé Kingbèwé
publié le Sep 13, 2019

Le gouvernement réuni en conseil des ministres mercredi 11 septembre 2019 s’est penché sur le compte rendu des travaux de vérification de la régularité des reversements dans la Fonction publique d’agents occasionnels et autres contractuels. Selon le compte rendu, 5641 agents ont été reversés de façon « fantaisiste ».

adidjatou-mathys-ministre-de-la-fonction-publique Adidjatou Mathys, Ministre de la Fonction publique

Reversements fantaisistes dans la Fonction publique béninoise. Selon le compte rendu des travaux de vérification de la régularité des reversements dans la Fonction publique d’agents occasionnels et autres contractuels, des irrégularités ont été relevées. « Les anomalies relevées sont relatives, entre autres, à l'âge d'intégration des agents dans la Fonction publique. En effet, certains agents ne remplissaient pas la condition des 18 ans minimum au moment de leur reversement et d'autres avaient déjà passé l'âge d'admission à la retraite, soit 60 ans », souligne le compte rendu du Conseil des ministres.

Les irrégularités, indique le compte rendu du Conseil des ministres, portent également sur les diplômes produits par certains agents. Des discordances de dates entre les diplômes et les actes de naissance, la postériorité de parchemins à la date de recrutement de l'agent, de même que des diplômes obtenus à l'étranger mais non assortis de certificats d'équivalence ou d'authenticité sont notées.

Selon compte rendu du Conseil des ministres, au total ce sont 5641 agents dont les reversements se sont avérés « fantaisistes ». Outre ces 5641 agents, 3860 agents percevant leurs salaires ne se sont pas faits recenser.

Statuant, le Conseil des ministres, estimant que les agents concernés ne sont pas responsables de cette situation, a décidé de maintenir les agents à leur poste, à l’exception des détenteurs de faux diplômes.