SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Nigeria : une affaire d’enterrement secret de 1000 soldats tués par Boko Haram

Olivier Ribouis
publié le Aug 2, 2019

Au Nigéria, Atiku Abubakar, le principal opposant a révélé  dans une déclaration, une affaire d’enterrement présumé de 1000 soldats nigérians tués par Boko Haram dans la lutte contre le terrorisme sous le régime du Président Muhammadu Buhari.

atiku-abubakar Atiku Abubakar

Un dossier macabre surgit au Nigéria. Jeudi 1er Août, Atiku Abubakar, l’opposant au régime du Président Muhammadu Buhari a annoncé dans une déclaration, l’inhumation discrète de plus de 1000 soldats nigérians tués par la secte terroriste Boko Haram.

L’opposant a fait savoir qu’il tient ses informations d’une publication du Wall Street Journal. «J'ai lu dans le Wall Street Journal que plus d'un millier de soldats nigérians avaient été secrètement enterrés de nuit », a indiqué Atiku Abubakar. Il accuse l'administration Buhari d’être l’auteur de cette inhumation secrète de masse dans le but de « dissimuler » l’état réel de « la guerre contre le terrorisme ».

Sur les faits révélés par le Wall Street Journal, le candidat malheureux à la présidentielle de février 2019 réclame l’ouverture d’une enquête indépendante.  « Pour nous permettre de savoir ce qui s’est passé, j'exhorte à la création d'une commission d'enquête judiciaire présidée par un juriste non partisan et de bonne réputation, chargée d'enquêter sur les conclusions du Wall Street Journal »  a appelé Atiku Abukar. L’opposant pense que si ces faits s’avèrent, cela constituerait un coup dur pour les familles des soldats qui auraient été enterrés sans leur approbation.