SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin/Direction de la police républicaine : Nazaire Hounnonpkè passe le témoin à Soumaïla Yaya

Falilatou Titi
publié le Jul 22, 2019

Le désormais ancien Directeur général de la police républicaine, Nazaire Hounnonpkè a passé la main à son successeur, Soumaïla Yaya. La cérémonie s’est déroulée dans la soirée de ce lundi 22 juillet 2019 à Cotonou, en présence de diverses personnalités.  

soumaila-yaya-nouveau-directeur-de-la-police-republicaine Soumaïla Yaya, nouveau Directeur de la police républicaine

Lundi 22 juillet 2019. Nazaire Hounnonpkè, désormais ex-directeur général de la police Républicaine (DGPR) passe le témoin à son successeur, Soumaïla Yaya. La Cérémonie se déroule à la Direction générale de la police républicaine à Cotonou. Il est 17 heures passées d’une dizaine de minutes. Attendu depuis 16 heures, le ministre de l’Intérieur Sacca Lafia fait son entrée dans la cour de l’institution policière. Un détachement des forces de sécurité publique exécute l’hymne nationale du Bénin. Une fois l’hymne chantée, le ministre accompagné de Nazaire Hounnonpkè, gagne la place à lui réservée.

Après l’installation du ministre, le maître de cérémonie rappelle le cadre juridique de la nomination du nouveau directeur général de la police républicaine, avant d’inviter le DGPR sortant à dire quelques mots. « En de pareilles circonstances, ce qu’il convient de faire, c’est rendre grâce à Dieu. Dieu qui sait ce qui est bon pour chacun. Dieu qui sait pourquoi chaque chose arrive. Que son nom soit loué. » C’est sur ces mots que Nazaire Hounnonpkè a introduit ses propos.

Il a également saisi cette occasion pour remercier le Chef de l’Etat, qui a fait de lui le premier responsable de la police républicaine. Même si la tâche n’a pas été facile, l’ex-DGPR se dit content de l’avoir exécutée. « Aujourd’hui le plus heureux c’est moi. Je sors en espérant que la mission est accomplie », s’est réjoui le contrôleur général. Avant de passer le témoin, Nazaire Hounnonpkè a promis à son successeur qu’il va toujours collaborer avec lui. « Le duo va toujours continuer à travailler. »

 Le cérémonial

Il est 17 heures 30 minutes. Le maître de cérémonie invite le ministre Sacca Lafia, les DGPR entrant et sortant pour la remise et la prise du commandement. Drapeau en main, un agent de la police républicaine avance également vers le cadre réservé pour la circonstance. Il remet le drapeau à Hounnonpkè qui à son tour, le retourne au ministre de l’intérieur. C’est au tour du ministre de remettre le drapeau au nouveau DGPR, en récitant la formule de Sacramento. « Officiers, brigadiers et agents de police, au nom du président de la République, vous reconnaitrez désormais comme Chef, le Contrôleur Général Alabi Soumaïla Yaya. (…) », a récité Sacca Lafia. Après cette formule d’usage, le ministre a invité le nouveau patron de la police à prendre son commandement.

Installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau DGPR s’est engagé à travailler d’arrache-pied avec ses collègues pour assurer au Béninois une sécurité durable. « Notre plan d’action consistera à transformer profondément la police républicaine en une force garante des institutions de la République (…), une force spécialement dédiée à la sécurité. La méritocratie remportera sur la médiocratie », a promis le DGPR entrant.

Le ministre de l’intérieur quant à lui, a invité toutes les forces de sécurité publique en général et leur nouveau patron en particulier, à travailler ensemble afin d’assurer aux Béninois la sécurité au quotidien. « L’attente des populations en matières de sécurité est très grande », a-t-il averti. Il a salué l’engament et la compétence « avérée » de tous les fonctionnaires de la police républicaine. Au DGPR sortant, Nazaire Hounnonpkè, le ministre de l’intérieur pour finir, a souhaité une bonne continuation dans sa carrière et salué sa collaboration.

Après les allocutions, place aux salutations d’usages. 18 heures 15 minutes, fin de la cérémonie. Le ministre Sacca Lafia sort de la cour de la direction de la police républicaine.