SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : nouvelle révélation de malversations au greffe du tribunal de Cotonou

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Mar 27, 2019

Le Conseil des ministres de ce mercredi 27 mars 2019 a rendu public le rapport de l’audit de gestion du service du greffe du tribunal de première instance de Cotonou sur la période 2011-2017. Ledit rapport révèle une prévarication de plus de 3 milliards francs CFA.

tribunal-cotonou Nouvelle révélation de prévarication au Tribunal de première instance de Cotonou

Le mal est plus profond qu’on l’imaginait. Au tribunal de première instance de première classe de Cotonou, contrairement au montant d’un milliard et demi, la somme distraite au service du greffe sous l’ex-greffier en chef, Me Abou Séidou, est bien plus.

Selon le compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 27 mars 2019, un audit commandité par une commission installée par le gouvernement a révélé que « les montants distraits par l'ex Greffier en chef, Me Abou SEIDOU, entre 2011 et 2017, se chiffrent au total à la somme de trois milliards cent quatre-vingt-trois millions quatre cent quarante-sept mille deux cent quatre-vingt-six (3.183.447.286) FCFA ».

Instruction pour des poursuites

Hors du pays depuis la première révélation de malversation en avril 2018, Me Abou Séidou pourrait bien revenir devant les tribunaux béninois pour être entendu. Le Conseil des ministres, après avoir pris acte du rapport de la commission d’audit, a instruit le ministre de la Justice à l’effet de veiller à l’aboutissement des poursuites engagées contre le mis en cause.

Le gouvernement béninois a donné des instructions au ministre de l’Economie et des Finances afin qu’il mette en débet Me Abou Séidou. Instruction a été également donnée au ministre de l’Economie pour qu’il fasse procéder périodiquement, au contrôle des institutions judiciaires par l'Inspection générale des Finances en rapport avec l'Inspection générale des Services judiciaires.

Pour éviter que de pareilles situations se répètent, le Conseil des ministres a instruit le ministre de la justice afin qu’il organise des formations en gestion financière et comptable à l'intention des greffiers en chef, puis procède à la mise en place, en liaison avec le Ministre de l'Economie et des Finances, d'une comptabilité formelle et d'un manuel de procédures, pour la gestion financière des activités de greffe.