SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin/Dialogue social : cinq points examinés à la première session extraordinaire du CNDS

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jan 29, 2019

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) a tenu mardi 29 janvier, sa première session extraordinaire au titre de l’année 2019. Au menu de cette première rencontre des conseillers du CNDS, cinq (05) points.

guillaume-attigbe Guillaume Attigbé, président du CNDS

Session extraordinaire du Conseil national du dialogue social mardi 29 janvier 2019. Cette session extraordinaire est la première au titre de l’année 2019 entamée il y a seulement quelques semaines. La session s’est tenue à Cotonou.

Cinq points sont inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre des conseillers membres du Conseil national du dialogue social. Le premier point est relatif au plan stratégique triennal du CNDS. Devant servir de boussole pour la conduite des activités, le plan stratégique triennal est en cours d’élaboration depuis l’année 2018. Selon le président du CNDS, Guillaume Attigbé, la présente session permettra de finaliser et d’adopter ce « précieux document qui comporte les principaux axes des actions futures » du Conseil.

La session extraordinaire sera le lieu pour les conseillers de finaliser le premier rapport de l’institution sur l’état du dialogue social au Bénin, au titre de l’année 2018. La production du rapport est une des obligations de cette institution installée en août 2017.

Les conseillers du CNDS, au cours de la session qui mobilise et représentants des travailleurs, des employeurs et du gouvernement, auront également pour tâche de s’approprier les réformes en cours dans divers secteurs et qui, à tort ou à raison sont qualifiées de recul ou progrès. Au dire du président Attigbé, il s’agira non seulement pour les conseillers de s’approprier les contenus mais aussi de mettre en place d’un dispositif nécessaire afin de jouer leur partition dans la réalisation des réformes.

La première session extraordinaire permettra également au CNDS d’adopter le rapport définitif du consultant chargé de réaliser l’étude sur la loi n°2001-019, portant exercice du droit de grève en République du Bénin. Elle sera, en outre, l’occasion pour les conseillers de se pencher sur la poursuite de la vulgarisation des textes fondamentaux du CNDS, notamment dans les départements méridionaux de notre pays.

Au regard de l’immensité de la tâche à accomplir, le président du CNDS a exhorté les conseillers à faire « violence » sur eux-mêmes, en restant fidèles aux valeurs et principes qui les ont toujours caractérisés.