SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Licenciement au Port de Cotonou : les personnes concernées selon le DG Thys

Olivier Ribouis
publié le Dec 1, 2018

Annoncé comme massif, le licenciement intervenu au Port autonome de Cotonou n’a concerné que 17 personnes selon un point présenté par le Belge Joris Albert Thys dans un communiqué en date du 30 novembre.

port-autonome-cotonou Port autonome de Cotonou

Le licenciement annoncé au Port autonome de Cotonou est effectif. Mais, il n’aura pas été de masse comme agité par les alertes données dans la presse. C'est 17 personnes qui ont été appelées à quitter l’effectif du personnel du PAC,  selon une note de clarification de la Direction générale.

 « Au total 17 personnes sont concernées dont 13 ont été  licenciées et 4 qui sont à moins de 5 ans de leur retraite, ont été prépensionnées à partir  d’aujourd’hui », a indiqué le Belge Joris Albert Thys qui tient la Direction générale du PAC, dans la note de service « 127/18/PAC/DGSP-C » en date du 30 novembre 2018. « Pour toutes ces personnes, des motifs clairs ont été donnés et elles seront tous traités d’une façon correcte », a-t-il ajouté.

Dans la note  à l’adresse du personnel du PAC, Jorys Thys dément toute idée d’un dégraissage de masse pouvant atteindre les ¾ de l’effectif des travailleurs comme annoncé par la Lettre du Continent et repris par plusieurs médias. «Les chiffres mentionnés dans la presse de 50% où même 75% des effectifs sont complètements bidons», dit-il.

Pour ce qui est de l’intention de la Direction  générale, il informe qu’il y aura des évaluations de la performance des travailleurs et les défaillants seront purement et simplement remerciés. « Ces évaluations seront contrôlées et calibrées par la Direction générale. Les gens qui auront une évaluation globale négative deux années de suite seront licenciés. Pour des personnes qui commettent des fautes, le comité de discipline s’en chargera mais les fautes lourdes seront traités sans pardon avec licenciement immédiat », a-t-il averti. Voilà donc qui est clair pour les travailleurs et leur syndicat.