SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin-Licenciement au Port de Cotonou : les vieux travailleurs sont à sacrifier

Olivier Ribouis
publié le Nov 29, 2018

Réuni mercredi 28 novembre à propos du licenciement massif en vue au Port autonome de Cotonou, le syndicat des travailleurs de l’espace portuaire estime que la seule condition d’un dégraissage est qu’il s’applique aux travailleurs proches de la retraite.

port-autnome-cotonou Port autonome de Cotonou

Le licenciement massif du personnel voulu par la Direction générale du Port autonome de Cotonou ne passe pas chez le syndicat. A une Assemblée extraordinaire convoquée d’urgence le mercredi 28 novembre, les travailleurs du port ont exprimé leur désapprobation à la décision des patrons belges du PAI (Port of Antwerp International),  la filiale de l’Autorité portuaire d’Anvers spécialisée dans les activités de conseil et  d’investissement.

Selon les révélations d’un audit publié par nos confrères de Lettre du Continent, le licenciement en vue doit conduire au départ de ¾ du personnel. Pour le Syndicat National des Travailleurs du Port Autonome de Cotonou (SYNTRAPAC), ce n’est pas admissible. L’un des responsables du Syndicat rapporté par La Nouvelle tribune affirme qu’il est envisageable de procéder à un dégraissage ciblé. « Si tant est que il faut dégraisser nous avons des propositions .Ceux qui ont déjà travaillé et qui sont déjà proches de la retraite, on peut les envoyer en retraite anticipée. C’est mieux que de licencier des jeunes », a déclaré le responsable selon LNT info+.