SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-Entreprenariat: avec le Moringa, Assiba Bokovo remporte le 1er prix FENOU 2018

Falilatou Titi
publié le Sep 19, 2018

Assiba Corine Bokovo, part avec le premier prix du concours FENOU. La finale de la première édition de ce concours entrepreneurial a eu lieu lundi 17 septembre 2018 au siège du Cabinet MGT Conseils à Akpakpa (Cotonou).

 

fenou-2018 Cinq finalistes du programme FENOU2018

Stress et trac chez les candidats de la première édition du programme FENOU. Trois minutes pour convaincre et décrocher un rendez-vous avec un investisseur étranger, longtemps cherché et rencontré à l’improviste dans un ascenseur. 7 autres minutes pour présenter un projet à un jury dans les détails. Quels exercices ! Sur le visage des candidats, on lisait à la fois de la peur que la détermination. Oui, ils étaient convaincus de ce qu’ils portaient. Mais, comment convaincre ce jury que préside Conrad Gbaguidi, le réputé entrepreneur béninois à l’origine de la très suivie émission  Boss academy. Qui passe en premier ? Un tirage au sort. Les cinq candidats présélectionnés parmi vingt à la demi-finale ont planché aux deux exercices et satisfait la curiosité du jury par des réponses aux questions qui leur étaient posées. Après une impressionnante détente poétique des jeunes slameurs béninois Otniel et Rhuda, le jury revient avec les résultats. Moment d’angoisse et de délivrance pour les candidats plus stressés qui se demandent qui d’entre eux va remporter le 1er prix de cette première édition du programme FENOU.

L’attente !

Le lauréat ne sera pas dévoilé d’un trait. Il y a eu du suspens au bout des lèvres du président du jury.  « Comme d’habitude ça n’a pas été facile », commence Conrad Gbaguidi. Selon le jury, tous les cinq projets étaient originaux, néanmoins ils n’ont pas le même mérite. « Aucun projet n’est mauvais. Sachez-le, mais il y en a qui sont plus innovants que d’autres », a-t-il tenu à expliquer.

 Porteuse du projet de productions des champignons pleurotes dans la commune de Dangbo, Assiath Adoukè Daga est sortie 5e de cette compétition. Akadiri Lawani, le jeune entrepreneur béninois qui a pour ambition de fabriquer des pâtes alimentaires sans gluten, à base de la farine de manioc quant à lui, a fini 4e du concours FENOU initié par Alix Gnonlonfoun. Le 3e de la course au financement de projets est Dodji Carmel Djissou, porteur du projet sur la production des poissons marchands frais de Tilapia et de Clarias.

La lauréate débordée d’émotion

assiba-bokova Assiba Carine Bokovo , promotrice de Assiba fée

Les deux meilleurs projets selon le jury du Programme FENOU ont répondu aux critères d’originalité (innovation), de capacité à impacter positivement la communauté (évolution du chiffre d’affaires, réduction des coûts pour les différents acteurs) et de leur solidité (équipe, modèle économique, solution technologique) pour tenir dans le temps. Concerné, Damien Djihouan est porteur du projet de production de briquettes combustibles destinés à la consommation en milieux rural et urbain. Une nouvelle forme de charbon qui est fabriquée à base de déchets ménagers. 2e du concours FENOU, il part avec une enveloppe de 500 dollars, soit une somme d’environ 290.000 F CFA et un accompagnement en coaching de 100 heures.

« Assiba fée », micro entreprise spécialisée dans la production des dérivés du Moringa (Jus, poudre, pâtes alimentaires, etc.) est le projet qui a le plus convaincu le jury de ce concours.  Sa promotrice, Assiba Carine Bokovo a postulé avec son ambition de faire du Moringa l’ingrédient miracle pour une alimentation saine et équilibrée. Le projet vise à booster hors du Bénin, la malnutrition. C’est avec ce projet qu’elle  remporte le 1er prix du programme FENOU 2018. Une enveloppe de 1000 euros, équivalent à 6 55 000 francs CFA. Cerise sur le gâteau, son projet épatant a amené un entrepreneur français invité de Conrad Gbaguidi a décidé contre toute attente de doubler la cagnotte. « Assiba fée » s’en sort ainsi avec un financement de près de 2 300 000 F CFA pour faire développer son projet. De quoi plonger la lauréate dans une euphorie. « C’est un sentiment de joie qui m’anime. Voyez-vous, le prix a été doublé. Je ne m’y attendais pas », a déclaré Assiba Carine Bokovo, les yeux débordant de larmes. Elle gagne par la même occasion un bon de suivi d’une  durée de 150 heures

Pour les trois candidats porteurs de projets qui n’ont pas reçu de prix, les organisateurs offrent un accompagnement (coaching) de 50 heures qui leur permettra de mieux peaufiner leurs projets.

A propos du programme FENOU, il s’agit d’une initiative qui vise à favoriser le développement de services d’initiatives, d’outils qui répondent aux évolutions de la société et aux attentes d’une cible de consommateurs.