SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin-infanticide : une femme jette son bébé dans une latrine et écope 5 ans de prison

Olivier Ribouis
publié le Aug 13, 2018

Condamné vendredi à 5 ans de prison à la Cour d’assises de Cotonou dans un dossier d’infanticide, la nommée Genèse Ruth Konkoen a jeté son bébé dans une latrine des suites d’un accouchement sans assistance survenu dans la nuit  du 12 au 13 mai 2018.

latrine-wc-bebe-benin Image d'archive

Genèse Ruth Konkoen passera 5 ans en prison. Cette femme condamnée vendredi 10 août à la Cour d’assises de Cotonou a été reconnue coupable d’infanticide.  Le drame a eu lieu il y a trois mois, dans la nuit   du samedi 12 au dimanche 13 mai 2018. Alors porteuse d’une grossesse arrivée à terme, Ruth Konkoen a accouché sans assistance dans sa chambre à Avrankou dans le département de l’Ouémé.

A la barre, l’accusée a expliqué les faits à sa manière.  Dame Konkoen reconnaît avoir jeté le nouveau-né dans une fausse sceptique mais nie avoir mis fin à la vie le bébé qui venait de naître. Elle dit avoir été emportée par un sommeil suite après avoir péniblement accouché. Réveillée de son sommeil qui aurait duré 2 heures, cette locataire qui n’a jugé utile de solliciter le secours de ses voisins de la maison, affirme avoir constaté que son bébé n’était plus vivant, bouche ouverte, les yeux retournés. C’est alors qu’elle a introduit un morceau de tissu dans la bouche du bébé qui serait déjà mort avant de le jeter dans une fosse septique.

Ses explications n’ont pas suffi à convaincre les jurés. Pour le ministère public, pour avoir introduit un coupon de tissu dans la bouche du nouveau-né, dame Konkoen a manifestement étouffé le bébé.

 Détenue depuis le jour du drame, elle a encore plus de 4 ans six mois a passé derrière les barreaux.