SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: un enseignant condamné à 20 mois de prison pour 450 Fcfa

Léonce Gamai
publié le Jun 20, 2018

Un fait plus ou moins insolite à la Cour d’assises de la Cour d’appel de Parakou samedi 16 juin 2018. Un enseignant a été condamné à une peine de 20 mois de prison ferme et une amende de 500 mille Fcfa pour coup et blessures volontaires. A l’origine, une histoire de 450 Fcfa, environ un dollars.

cour d'assises de parakou au benin Une affaire de 450 fcfa coûte à un enseignant 20 mois de liberté

 

Les faits remontent à fin 2016. Selon le récit fait par La Nation, quotidien béninois de service public,  père de 4 enfants, Omer Gnambode est enseignant à Natitingou, commune du nord-Bénin, à 578 km de Cotonou, principale ville du pays. Pour diversifier ses sources de revenus, Omer a ouvert une cabine de recharge de crédits téléphoniques. Il a ensuite engagé Didier Kohounfo pour lui gérer ce «business». Après un temps de collaboration, Omer et son employé ont eu un malentendu. Didier, l’employé a alors décidé de démissionner. Son employeur lui a exigé de faire l’inventaire avant son départ. Réalisé, l’inventaire a révélé un manquant de 450 Fcfa, environ un dollars, dans les comptes. Après avoir reconnu ce manquant, Didier a promis rembourser les 450 Fcfa.

Néanmoins, dans l’ensemble, Omer n’était pas satisfait de la gestion de Didier. Lors d’une bagarre entre les deux au sein de la cabine, rapporte toujours La Nation, Omer a tranché le bout de l’oreille à son employé démissionnaire en le mordant. Poursuivi pour coup et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente, Omer a été jugé par la Cour d’assisses de la Cour d’Appel de Parakou, samedi 16 juin 2018. Il a été condamné à 20 moins d’emprisonnement ferme et une amende de 500 mille Fcfa (1000 dollars). En détention depuis le 10 novembre 2016, Omer sera libéré en juillet prochain.