SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: colère à Natitingou après la mort d'un ''zémidjan'' tué par des inconnus

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jun 20, 2018

A Natitingou, nord du Bénin, les conducteurs de taxi-moto communément appelés ''zémidjan'' ont manifesté en ce début de semaine pour dénoncer le meurtre d’un des leurs.

drame-couteau Image d'illustration d'un meurtre (Photo Dr)

Vive tension à Natitingou dans le département de l’Atacora. Les conducteur de taxi-moto de cette localité au nord du Bénin sont en effet très en colère et ils l’ont fait savoir aux responsables administratifs de la commune à travers un sit-in à la mairie.

A l’origine de ce mouvement d’humeur, la découverte lundi 18 juin 2018 dans une brousse sise au quartier Sossouna dans le 1er arrondissement de la ville, du corps sans vie et en état de putréfaction d’un des leurs. La trentaine, le jeune conducteur de taxi-moto a été retrouvé inanimé là après avoir été perdu de vue par ses collègues et sa famille depuis la nuit du 15 juin dernier. Selon les témoignages recueillis par La Nation, le quotidien de service public, le jeune homme aurait dans la nuit du 15 juin transporté deux clients sur l’axe Natitingou-Kouarfa et n’aurait plus fait signe de vie depuis lors.

Depuis ce jour, le jeune conducteur de taxi-moto n’avait plus été vu jusqu’à la découverte de son corps sans vie. Selon les premiers constats faits par des éléments de la police assistés d’un médecin, le trentenaire aurait été battu à mort à l’aide d’un bâton par des inconnus qui ont également emporté son engin. Les bourreaux du jeune zémidjan lui auraient également coupé la langue qu’ils ont emportée.

Suite au constat d’usage, toujours selon nos sources, le corps sans vie, sur autorisation du Procureur de la République a été remis à la famille pour inhumation à Boukoumbé.

Lors de leur manifestation donc à la mairie, les conducteurs de taxi-moto ont réclamé que les autorités prennent leur responsabilité et assure la sécurité sur l’axe Natitingou-Kouarfa réputé très dangereux.