SCIENCES-TECH 0 Commentaire

Bénin/Numérique : la pénétration Internet a augmenté de 10% depuis 2016

Ozias Hounguè
publié le Nov 18, 2019

La ministre du numérique et de la digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a présenté le 07 novembre 2019, les avancées réalisées depuis 2016 par le Bénin dans l’accès à l’Internet.

aurelie-zoumarou Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du numérique et de la digitalisation

Le Bénin fait des progrès dans l’accès à l’internet pour ses citoyens. Invité de la 11ème Session de ASKGOUV Bénin, la ministre du numérique et de la digitalisation a déclaré que le Bénin a fait d’importantes avancées dans la pénétration de l’internet au Bénin. « En 2016, nous étions autour de 25% de pénétration de l’internet mobile et aujourd’hui, nous sommes autour de 35% selon l’ARCEP. Cela peut sembler peu. Mais quand on voit le gap comblé en 2 ans, c’est très important », a répondu la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Pour elle, ce progrès permet de voir que les projets structurants entrepris par le gouvernement, ont eu des résultats effectifs sur la pénétration de l’internet.

Sur le coût de l’accès à internet au Bénin, la ministre du numérique et de la digitalisation a expliqué que le pays offre les meilleures possibilités. « S’agissant du coût, contrairement à la perception, et récemment il y a quelques semaines avec le travail que nous avions fait sur l’universalité de l’internet avec l’UNESCO, nous avons vu que le Bénin fait partie des pays où le coût de l’accès à l’internet est raisonnable », apprend-elle. Elle précise que les réformes entreprises récemment par L'Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP BENIN) ont permis de donner la possibilité aux consommateurs de choisir selon leurs besoins. « Nous sommes dans un cercle vertueux et non vicieux. Un cercle qui permet aux opérateurs de continuer les investissements tout en assurant le fait que les consommateurs arrivent à consommer l’internet selon leur besoin. Cela a permis à notre écosystème d’avoir des coûts et des offres attrayants », a-t-elle ajouté.