POLITIQUE 0 Commentaire

Liberté : Gbagbo veut rentrer en Côte d’Ivoire, la CPI étudie sa demande

Judicaël Kpèhoun(Stag.)
publié le Jul 3, 2020

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo en liberté conditionnelle en Belgique a déposé une demande d’autorisation auprès de la CPI pour rentrer en Côte d’Ivoire.

laurent-gbagbo-cote-ivoire-cpi-abidjan Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo veut rentrer au bercail. L’ex-chef de l’Etat ivoirien a adressé une demande d’autorisation à la CPI pour rentrer en Côte d’Ivoire. Ce, depuis environ deux mois révèle Radio France internationale.

Dans la décision allégeant les conditions de Laurent Gbagbo rendue le 18 mai après son acquittement, l’ancien président doit passer par le greffe de la CPI s’il souhaite rejoindre un autre pays, dont la Côte d’Ivoire. C’est donc au greffier de négocier les conditions avec l’Etat de destination.

Selon Rfi, la demande de l’ex-chef de l’Etat a été confirmée par la CPI et transmise à l’Etat ivoirien le 10 juin 2020 mais reste sans suite. Les autorités ivoiriennes n’ont ni confirmé ni accusé réception de la demande.

Courant février 2020, à la CPI, les avocats de la Côte d’Ivoire s’étaient opposés à son retour. Pour eux, le retour de Laurent Gbagbo dans le pays va contribuer à sa déstabilisation. Aussi, rapporte RFI, il pourrait profiter de cette occasion pour « intimider les témoins, ou prendre la fuite, avant que ne soit prononcée la clôture définitive du dossier devant la Cour».

Les parties du procès d’appel de Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont terminé mercredi 24 juin 2020 leurs plaidoiries devant les juges de la Cour d’appel. Pour l’accusation, l’instance judiciaire doit invalider sa décision de l’acquittement prononcé fin janvier 2019 contre les deux accusés. L’ancien président vit jusqu’à  la date de ce vendredi 3 juillet 2020 en Belgique.