Condamnation de Léhady Soglo: réaction de l’avocat de l’ex-maire de Cotonou

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jul 2, 2020

L’avocat de Léhady Soglo a dénoncé un « acharnement politique » après la condamnation de l’ancien maire de Cotonou à 10 ans de prison.

lehady-soglo Léhady Soglo, ex-maire de Cotonou

Le verdict de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme contre Léhady Soglo ne satisfait guère l’ex-maire de Cotonou. En tout cas, pas son avocat. Interrogé jeudi 2 juillet 2020 par RFI, Me Alfred Boccovo a dénoncé une décision politique.  « C’est un acharnement politique. C’est une chasse aux sorcières. Je dirai même que c’est un procès en charlatanisme contre mon client », a réagi l’avocat de Léhady Soglo.

Dans ce dossier de détournement et d’abus de fonction, l’ancien maire de Cotonou était poursuivi avec plusieurs agents de la mairie. La Cour de répression, statuant, a décidé de relaxer tous les mis en cause à l’exception de l’ex-maire.  Le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo a été condamné à dix ans de prison ferme pour abus de fonction.

« Je dois en réalité féliciter la CRIET pour la lucidité qu’elle a eu en relaxant purement et simplement toutes les personnes qui sont poursuivies devant elle pour toutes les infractions qui leurs sont reprochées à l’exception de mon client », s’est exprimé Me Alfred Boccovo convaincu que le dossier est « vide ».  

L’avocat de l’ancien maire de Cotonou estime que la juridiction spéciale n’avait d’autre choix que d’infliger une lourde peine à son client. Pour Me Alfred Boccovo, la décision est « dans une logique politique d’exclusion, d’élimination d’un homme politique ».