POLITIQUE 0 Commentaire

Covid-19 au Bénin: Azannaï interpelle le Gouvernement sur les 74 milliards annoncés

Léonce Gamai
publié le Jun 14, 2020

En réaction aux mesures annoncées contre les effets socio-économiques du coronavirus au Bénin, l’opposant Candide Azannaï interpelle le gouvernement. Le président du parti Restaurer l’Espoir voudrait en savoir davantage sur l’état de l’économie béninoise et plusieurs autres points.

Candide Azannai et Patrice Talon. Image d'archives

 

Candide Azannaï interpelle le gouvernement Talon sur la gestion de la crise de la Covid-19. Dans un texte publié le 11 juin, le président du parti Restaurer l’Espoir (RE) se prononce sur les mesures d’atténuation des effets socio-économiques du coronavirus, prises par le gouvernement mercredi 10 juin en Conseil des ministres.

 D’un montant total de 74, 12 milliards, ces mesures sont notamment  un soutien de 63 milliards aux entreprises, un appui de 4, 98 milliards aux artisans et ceux qui exercent de petits métiers et une subvention de portée générale  d’un montant de 5, 76 milliards qui s’appliquent à tous les citoyens sur les taris d’eau et d’électricité.  

Pour l’opposant Candide Azannaï, ces mesures devraient être précédées d’un point sur la situation générale de l’économie béninoise avec la Covid-19.

« Quel est le choc réel du Covid-19 sur la structure de l’économie béninoise ? », demande Candide Azannaï. « Aucun membre du gouvernement n’a voulu donner aucune transparence sur cette question. Pourtant, sans ce point de départ, aucune projection n’est possible en termes de rationalité et de transparence. Il en est de même de l’efficacité de quelque approche de solution que ce soit en de pareilles circonstances », soutient le tout premier ministre de la défense de Talon, devenu opposant au régime après sa démission du gouvernement.

«Quelles ont été les sources de mobilisations des 74, 12 milliards de francs CFA depuis le 29 mars où le chef de l’Etat a eu à déclarer qu’il n’avait pas d’argent pour une riposte du Bénin face au Covid-19 ? Depuis le début de cette pandémie du Covid-19, combien le Bénin a mobilisé à ce jour et combien aux seuls motifs du Covid-19 ? » , poursuit Candide Azannaï.

Ses autres préoccupations concernent les mesures socio-économiques elles-mêmes :  « Pourquoi cette disproportionnalité entre les trois volets ci-haut cités (entreprises, artisanat et petits métiers et population générale, ndlr, Quelles sont les critères de choix des entreprises et des agences de voyage qui bénéficient en grande partie desdites mesures d’accompagnement ? Quid du secteur sanitaire ? Pourquoi le secteur informel qui est celui le plus exposé au Covid-19 n’est pas le cœur des mesures d’accompagnement tardives initiées par le Gouvernement du Bénin ? »

Pour l’opposant, les mesures d’atténuation annoncées par le gouvernement sont insuffisantes. «Au bas mot, il faut un plan significatif de riposte avec une mise initiale de 540 milliards de francs FCFA au minimum », propose Candide Azannaï.