POLITIQUE 0 Commentaire

Pierre Nkurunziza: la Cour constitutionnelle ordonne l'investiture du successeur Évariste Ndayishimiye

Léonce Gamai
publié le Jun 12, 2020

Après le décès du président burundais Pierre Nkurunziza, la Cour constitutionnelle du pays demande au nouveau président de prendre au plus vite le pouvoir.

Evariste Ndayishimiye

Dans une décision rendue ce vendredi 12 juin 2020, la Cour constitutionnelle burundaise ordonne l’investiture du président élu, Évariste Ndayishimiye.

La haute juridiction a été saisie la veille par les deux vice-présidents et le gouvernement afin de constater la vacance du pouvoir suite au décès lundi 08 juin du président sortant Pierre Nkurunziza.

Selon la constitution burundaise, en cas de vacance de pouvoir par décès ou démission, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée nationale. L’élection du nouveau président de la république se tient, sauf cas de force majeure dans un délai de trois mois au maximun.

Le défunt président Pierre Nkurunziza était en fin de mandat. L’élection présidentielle du 20 mai a avait donné vainqueur son dauphin, le général Évariste Ndayishimiye, par 68, 72% des voix.

Il devait prêter serment le 20 août. Pour la cour constitutionnelle, « l’objet de l’intérim disparait par le fait juridique de l’existence d’un nouveau président élu ». Sur cette base, les Sages burundais estiment qu’il « faut procéder, le plus tôt possible, à la prestation de serment du président élu en la personne de Monsieur Évariste Ndayishimiye ».