Election des maires: Talon contre une alliance entre partis de la mouvance et FCBE

Ozias Hounguè
publié le Jun 4, 2020

Le président Patrice Talon a exprimé, mercredi 03 juin 2020, sa volonté de ne voir aucune alliance entre les partis politiques qui lui sont favorables et celui de l’opposition pour l’élection des nouveaux maires dans certaines communes du Bénin.   

patrice-talon-contre-alliance-contre-nature Patrice Talon contre une alliance entre mouvance et opposition

Patrice Talon ne cache pas son opposition aux alliances de contre nature dans le cadre de la désignation des maires. «Je ne suis pas favorable à des alliances entre des partis de l’alliance gouvernementale avec les FCBE», a martelé le chef de l’Etat mercredi 03 juin 2020 à Cotonou. C’était lors d’une rencontre avec les partis politiques sur la loi interprétative du code électoral.

Votée la veille par le Parlement, cette loi fixe de nouvelles modalités de désignation des maires et leurs adjoints. Désormais, les maires seront désignés par les partis politiques ayant la majorité  absolue des sièges de conseillers dans les communes.

L’article 190 nouveau du code électoral dispose que dans les communes où aucun parti ne détient la majorité absolue des sièges, les partis politiques peuvent désigner le nouveau maire à travers un « accord de gouvernance ». Et en cas d’absence d’accord de gouvernance, les nouveaux conseillers peuvent procéder à l’élection du maire.

Pour Patrice Talon, il n’est pas question d’un accord de gouvernance entre les partis de la majorité présidentielle (Union progressiste et Bloc républicain) et Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), seul parti d’opposition ayant pris part aux dernières communales. « Concédez-moi qu’on ne puisse approuver que les élus de la coalition gouvernementale s’allient aux FCBE pour former une équipe », a-t-il insisté. Le président béninois a persisté qu’il verrait d’« un mauvais œil que l’UP s’associe aux FCBE dans une localité ou que le BR s’associe aux FCBE dans une localité » pour l’élection du maire.  

La déclaration de Patrice Talon intervient alors que le Bénin est en plein processus d’élection des nouveaux maires. Selon les résultats des communales du 17 mai 2020, dans certaines communes, aucun parti ne dispose de la majorité absolue des sièges de conseillers.  le Bloc républicain (BR), Union progressiste (UP) et la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) se tiennent. C’est le cas des communes de Bopa et de Kérou.

Fermé à l’idée d’éventuelles alliances entre les élus communaux de la majorité présidentielle et ceux de l’opposition dans le choix des maires, le chef de l’Etat reste néanmoins ouvert à travailler avec tous les maires, peu importe leur bord politique, dans le cadre de leurs fonctions.