POLITIQUE 0 Commentaire

Coronavirus : la Guinée équatoriale exige le départ de la représentante de l’OMS

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jun 3, 2020

La Guinée équatoriale a expulsé la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les autorités lui reprochent de gonfler le bilan des patients du coronavirus dans le pays. 

teodoro Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée équatoriale

La Guinée équatoriale ne veut plus de la représentante de l’OMS. Dans un procès-verbal en date du 26 mai 2020, le ministère équato-guinéen des affaires étrangères et de la coopération  a déclaré la représentante de l’OMS, Dr Triphonie Nkurunziza ‘’persona non grata’’. Elle est accusée d’avoir falsifié les données de personnes contaminées de covid-19. 

« Le gouvernement a demandé qu’elle parte, nous avons reçu un procès-verbal dans ce sens, elle est accusée d’avoir falsifié les données de Covid-19 », a confirmé à l’AFP un responsable du bureau des Nations unies à Malabo sous couvert de l’anonymat. Selon les informations rapportées par Africanews, la représentante de l’OMS demeure toujours en Guinée équatoriale. Aucun vol ne lui permet de faire la traversée. 

« Nous n’avons pas de problème avec l’OMS, nous avons un problème avec la représentante de l’OMS à Malabo », a laissé entendre vendredi 29 mai 2020, le Premier ministre équato-guinéen Pascual Obama Asué lors d’une session retransmise par la télévision d’Etat. 

Avant la Guinée équatoriale, le Burundi avait également demandé le 12 mai 2020 le départ du Dr Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’organisation et de ses trois collaborateurs du pays. Mais sans aucune explication.