Présidentielle 2021 au Bénin: l’opposition radicale marchande des députés pro-Talon, selon Yarou

Yao Hervé Kingbêwé
publié le May 31, 2020

Théophile Yarou a accusé l’opposition de faire un double-jeu en dénigrant le parlement tout en démarchant des députés pour le parrainage en vue de la présidentielle 2021.

theophile-yarou-accuse-opposition-double-jeu Théophile Yarou accuse l'opposition d'un double-jeu

Il y a double-jeu au sein de l’opposition au régime du président Patrice Talon. Invité du débat de BBC Afrique- Africa radio, Théophile Yarou, secrétaire exécutif national adjoint de la Force cauris pour un Bénin émergent, a accusé des opposants de tenter de recruter des députés qu’ils ne reconnaissent pas pour leur parrainage dans la perspective de la présidentielle 2021.

« Ils font la politique de la chaise vide. Ils ont dit que le parlement qui a été installé en 2019 est un parlement de sang. C’est un parlement d’exclusion. Qu’il ne faut pas aller aux élections communales pour valider ce parlement. Mais ils courent derrière pour marchander les députés qu’ils appellent députés de sang pour le parrainage », a dénoncé Théophile Yarou.

L’ancien ministre de la défense de Boni Yayi juge incompréhensible l’attitude de ces opposants. Car, explique-t-il, la FCBE était allée au « aux communales dans l’espoir d’avoir 16 maires pour parrainer l’opposition. Mais ils (les opposants ndlr) ont fait voler cet espoir en appelant au boycott ».

Exclue des législatives, l’opposition ne devrait contrôler sept (07) mairies, conformément aux résultats obtenus par la FCBE aux communales. Très peu, pour permettre à l’opposition d’avoir le nombre de parrainage requis pour présenter un candidat à la présidentielle. Selon le code électoral, il faut 16 parrainages de députés et maires.

Pour Théophile Yarou, il faut espérer « qu’il y ait une implosion des blocs pour que des députés se détachent ou des maires se détachent » afin de prétendre à une candidature de l’opposition. « Si ce n’est pas le cas, si les blocs se maintiennent et sont soudés jusqu’à la fin, il y aura une impasse dans la mesure où la mouvance seule ira aux élections. Nous autres, nous n’irons pas aux élections (…) et le président Talon ou un de ses poulains (ira aux élections ndlr) avec un autre larbin » fait savoir Théophile Yarou.