POLITIQUE 0 Commentaire

Coronavirus: la gestion marocaine de la Covid-19

Pierre Adimi (Pour le CiAAF)
publié le May 15, 2020

La perspective de cette réflexion ne consiste guère à faire une étude comparative entre la gestion marocaine de la pandémie du Covid-19 avec d’autres pays du continent africain ou d’ailleurs, ni à l’ériger comme modèle à nécessairement suivre ou une référence à appliquer.

coronavirus au maroc Réflexion sur la gestion marocaine de la crise du coronavirus

Le Royaume du Maroc, à l’instar de la plupart des pays de l’Afrique et du monde, fait face à la pandémie du Covid-19. Le pays a en effet enregistré son premier cas de contamination le 2 mars 2020.

Ce premier cas est diagnostiqué chez un Marocain résidant au Maroc de retour une semaine plutôt d’un séjour en Italie, l’un des pays les plus durement touchés par la pandémie.

Mais le Maroc n’a pas attendu ce premier cas pour prendre des mesures de lutte contre le Covid-19. Car en effet, dès le mois de janvier 2020, alors que la pandémie ne touchait essentiellement que la Chine qui cristallisait alors l’attention du monde, un plan stratégique de prévention a été élaboré par le gouvernement marocain.

D’autres mesures fortes ont été progressivement prises pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays, et pour atténuer ses impacts économiques et sociaux.

Par ailleurs, le Royaume dans la droite ligne de sa doctrine africaine a aussi fait un choix qui consiste à inscrire la lutte contre les impacts annoncés de la pandémie dans un cadre africain multilatéral.

Il est clair que les conséquences économiques et sociales du Covid-19 s’annoncent d’ores et déjà difficiles pour le Royaume au regard des mesures courageuses qui ont été prises pour protéger la population. La stratégie de lutte du Maroc s’appuie sur une valeur essentielle consacrée dans sa constitution : il s’agit de la solidarité notamment pendant les temps de crises.

Pour lutter contre la pandémie du Covid-19, quelle est donc la stratégie déployée et les mesures prises par les autorités marocaines ? Y-a-t-il une spécificité marocaine ? Le Royaume dispose-t-il suffisamment de capacités sur le plan sanitaire pour faire face à cette pandémie sans remettre en question les besoins de soins de santé et protéger sa population ? Quels impacts cette crise sanitaire peut-elle avoir sur l’économie et la société marocaine ? Finalement, à l’échelle du continent africain, quel rôle le pays espère-t-il jouer pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise à moyen et long terme ?

La perspective de cette réflexion ne consiste guère à faire une étude comparative entre la gestion marocaine de la pandémie du Covid-19 avec d’autres pays du continent africain ou d’ailleurs, ni à l’ériger comme modèle à nécessairement suivre ou une référence à appliquer.

Toutefois, l’écho de cette gestion en dehors des frontières du Royaume et le nombre limité de personnes infectées au Covid-19 par rapport à son voisin espagnol (très durement touché) d’une part, et d’autre part la centralité du Maroc comme l’une des puissances économiques du continent, sans occulter les mesures importantes qui ont été prises, méritent qu’on y accorde une attention.

Par ailleurs l’expertise que le Royaume a développée dans plusieurs secteurs peut être utile pour faire face aux effets économiques et sociaux de la pandémie du Covid-19 sur le continent africain.

          A. Les mesures de riposte préventives contre le Covid-19

Avant la présence du Covid-19 sur son sol, les alertes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont conduit le Maroc dans une démarche anticipative dès le mois de janvier à prendre de mesures préventives pour contrer la pandémie annoncée alors qu’elle n’était concentrée qu’en Chine.

Le 30 janvier en effet, « l’OMS signale un total de 7818 cas confirmés dans le monde, pour la plupart en Chine, 82 cas étant signalés dans 18 autres pays ».

Ces mesures préventives se sont dans un premier temps matérialisées dès le mois de janvier par l’élaboration du « Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus 2019-nCoV ».

Son « principal objectif est d’organiser et d’uniformiser l’intervention du secteur de la santé et des autres secteurs à l’échelle nationale ».

Ce plan qui lance une mobilisation générale de l’écosystème sanitaire du Royaume vise à :

  • Prévenir l’introduction sur le territoire national du 2019-nCoV;

  • Détecter précocement les cas et contenir la propagation ;

  • Organiser une réponse nationale adaptée du système de santé ;

  • Renforcer les mesures de prévention et de contrôle de l’infection en milieu de soins. 

Une deuxième série de mesures ont été prises le 4 mars en réaction au premier cas du Covid-19 diagnostiqué sur le sol marocain. Il s’agit notamment de...Cliquer ici pour lire la suite.