POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin : l’UDBN adopte une stratégie de proximité

Cheick Donan
publié le May 6, 2020

L’Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN) pense autrement la gestion des collectives locales au Bénin. Pour la prochaine mandature des conseils communaux, le parti a décidé d’adopter une stratégie de proximité.

Logo du parti UDBN

Instaurer une gouvernance plus saine des collectivités locales, mener une lutte acharnée contre la dilapidation des ressources locales, assurer le renforcement des capacités des élus communaux et des cadres des mairies afin de mettre fin aux cas de gestion approximative des communes, traduire dans les faits la promotion des jeunes et des femmes techniquement et moralement compétents...

C’est ainsi que l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN) entend donner un nouveau souffle aux 77 communes du Bénin.

Le parti de l’ex-député Claudine Prudencio, s’est donné pour mission de construire une société de solidarité dans laquelle, toutes les couches laborieuses et les catégories sociales vont jouer un rôle majeur et prendront part de façon active au processus de développement et à la consolidation permanente du lien social comme socle essentiel de la citoyenneté et de la démocratie.

« Les besoins sont immenses et l'enjeu est important pour les prochaines élections municipales et communales: offrir à la proximité et à la base, le pouvoir de prendre effectivement des décisions en connaissance de cause à petite échelle, et de fluidifier leur mise en œuvre pour un impact plus significatif et plus direct », estiment les responsables de la formation politique.

Pour atteindre ces objectifs, le parti entend entretenir une « proximité saine » avec les électeurs en faisant des propositions concrètes accompagnées d’un discours cohérent.

Mais pour rester plus proches des populations, l’UDBN a élaboré un projet de société pour chaque commune en tenant compte des réalités de chaque localité. C’est pourquoi le parti a positionné sur sa liste aux communales du 17 mai 2020, des femmes et des jeunes capables de de relever les défis « d'aujourd'hui et de demain » pour leurs localités.  

Ces enseignants, artisans, étudiants, juristes et producteurs entre autres dont l’âge oscille entre 20 et 40 ans ont pour mission de travailler pour : l'accès aux services de base, la lutte contre l'insécurité, la sécurité foncière, le développement durable, l'autonomisation des femmes, la scolarisation des filles, la bonne ­gouvernance, etc.