Communales 2020: «une élection pour un parti unique à cinq têtes» (Gabriel Ajavon)

Cheick Donan
publié le Apr 24, 2020

Dans un entretien exclusif à Banouto, Gabriel Ajavon, a critiqué les communales du 17 mai prochain. Pour le vice-président du Parti de la Flamme renouvelée, c’est une élection pour un parti unique.

gabriel-ajavon Gabriel Ajavon, vice-président du Parti de la Flamme renouvelée

Les élections communales du 17 mai prochain ne sont différentes des législatives 2019 en ce qui concerne les partis en lice que sur le nombre. C’est en tout cas ce que pense Gabriel Ajavon. Dans un entretien exclusif à Banouto, le vice-président du Parti de la Flamme renouvelée estime que les partis en course sont tous de la mouvance présidentielle. C’est « une élection pour parti unique à cinq têtes », juge Gabriel Ajavon.

Cinq formations politiques sont retenues par la Commission électorale pour les communales 2020. Parmi ces formations politiques, le parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) dirigé par Paul Hounkpè, ex-ministre de l’ancien président Boni Yayi. L’ancien parti au pouvoir, assure ses dirigeants est le seul parti d’opposition. « On n’a pas besoin de loupe pour voir que FCBE est dans un jeu avec la mouvance », réplique Gabriel Ajavon.

Frère aîné de Sébastien Ajavon, Gabriel Ajavon assure que le véritable parti de l’opposition au régime du président Patrice Talon est le Parti de la Flamme renouvelée. Depuis sa création, le Parti de la Flamme renouvelée n’a pris part à aucune élection. Mais son vice-président fait la promesse de ce que la formation politique sera bel et bien présente lors de la prochaine présidentielle.

Cela, sans donner de détails sur comment. Car, les lois électorales du Bénin imposent désormais un parrainage de 10% des députés et/ou maires.