POLITIQUE 1 Commentaire

Coronavirus : Talon inquiet pour les Béninois non-salariés

Judicaël Kpèhoun(Stag.)
publié le Mar 30, 2020

Dans un entretien diffusé sur la télévision nationale, le président Patrice Talon a expliqué dimanche 29 mars 2020, les raisons pour lesquelles le Bénin n’a pas opté pour le confinement de la population dans la prise des mesures contre le coronavirus. Sur la question, le chef de l’Etat, a exprimé son inquiétude pour les non-salariés.

benin-coronavirus-patrice-talon Le Président Patrice Talon

Le gouvernement a pensé aux Béninois non-salariés, raison pour laquelle il n’a pas opté pour la mesure de confinement général contre le coronavirus. Le président Patrice Talon l’a fait savoir lors d’un entretien accordé dimanche 29 mars 2020 à la télévision nationale.

« Combien de personnes au Bénin ont un salaire mensuel et qui peuvent attendre deux, trois ou quatre semaines même sans travailler et vivre des revenus du mois ? », s’est interrogé le chef de l’Etat.

Pour Patrice Talon, la priorité du gouvernement dans la prise des mesures contre la pandémie du coronavirus vise à « empêcher la propagation du virus à l’intérieur du pays, tout en préservant l’activité économique dans une partie du territoire ». Contrairement à certains pays du monde qui ont pris la décision de confinement strict de tout leur citoyen, le locataire de la Marina a précisé que « le Bénin ne dispose pas de ces moyens».

« Si nous ne tenions pas compte de tout cela, nous pourrions dans notre action, déclencher un chaos qui remettrait même en cause le minimum impératif de la lutte », a-t-il fait remarquer.

Depuis l’apparition du coronavirus, le Bénin compte officiellement 6 cas confirmés dont 5 sous traitement et 1 cas de guérison. Pour lutter contre cette pandémie, les autorités ont établi un cordon sanitaire autour de 12 villes du pays dont Cotonou, Porto-Novo et Abomey-Calavi. Les bus et minibus de transport en commun sont interdits de fonctionnement dans ces localités.