Résistance à Talon : Yayi relance le débat sur la position des FCBE

Falilatou Titi
publié le Feb 20, 2020

L’ex-président béninois Boni Yayi a parlé de l’appartenance de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE). Il l’a fait ce jeudi 20 février 2020 dans un post sur sa page Facebook.

opposition Les opposants béninois lors d'une sortie en 2019 à Cotonou

La FCBE est-elle encore membre des forces de résistance au pouvoir Talon ? Si on s’en tient au post de Boni Yayi, président d’honneur de la Force cauris pour un Bénin émergent, on répond à cette question par l’affirmative. Dans une publication sur sa page Facebook, ce jeudi 20 février 2020, l’ex-Chef d’Etat a insisté sur l’appartenance de son parti à la résistance au régime de la rupture.

 

 « Le Parti est inscrit dans la grande famille de la « Résistance » depuis l’exclusion de nous tous des dernières élections législatives de 2019 et le Congrès doit pouvoir se prononcer sur cette question, en plus de son ouverture aux forces et personnalités dudit creuset de lutte pour la restauration de notre démocratie et une meilleure gouvernance », a écrit le président d’honneur de la FCBE.

« Nous n’oublierons jamais la mémoire des disparus. Avons-nous accepté ce qui s’est passé ? », interroge Boni Yayi. Pour lui, il n’est pas question de cautionner les agissements de tous ceux qui s’écartent de la ligne politique du parti. Une ligne retenue lors du congrès de 2018 à Parakou.

 

Selon l’ex-Chef d’Etat, le Congrès avant les prochaines Communales, sollicité par les militants de sa formation politique va également permettre de trancher cette question. « Il doit pouvoir définir et enraciner l’orientation politique de notre Parti selon moi, pour ne pas nous rendre complices naïfs ou marchandés de la situation de crise politique, économique et humanitaire continue dans laquelle végète notre pays », a souligné Boni Yayi.

Depuis quelques mois, les responsables de la FCBE n’ont pas la même position quant à au mouvement de résistance au pouvoir du président Patrice Talon, créé lors des législatives controversées d’avril 2019. D’abord c’est l’ex-ministre Théophile Yarou qui a parlé du retrait de la FCBE de ce mouvement. Quelques jours après, l’ex-coordonnateur du parti, Eugène Azatassou l’a démenti. Ensuite Paul Hounkpè, actuel Secrétaire exécutif national, a confirmé la démission du parti. Nourénou Atchadé, ex-porte parole du parti a encore démenti ses collègue sur la question. L’ex-président Nicéphore Soglo, premier responsable de la résistance quant à lui, a dit n’avoir reçu aucune démission des FCBE

 

Finalement, Boni Yayi vient réaffirmer l’appartenance de sa formation politique à ce mouvement qui regroupe d’autres forces d’opposition telles que Restaurer l’Espoir (RE) de Candide Azannaï, Union sociale libérale (USL) de Sébastien Ajavon, le Parti communiste du Bénin (PCB) et d’autres mouvements.