POLITIQUE 0 Commentaire

Guinée-Bissau: le camp Pereira réclame l’application de la décision de la Cour suprême

Ozias Hounguè
publié le Jan 23, 2020

En Guinée-Bissau, les avocats de Simoes Domingos Pereira, croient en la victoire de leur candidat en cas de recomptage des voix de la présidentielle de décembre 2019, tel qu’ordonné par la Cour suprême.

guinee-bissau Example : This is image caption fo sample

 

En attendant le recomptage des bulletins du scrutin de décembre 2019, les avocats de Simoes Domingos Pereira parlent de la victoire de leur candidat. Dans une interview accordée à la chaine Sikka TV en début de semaine, Me Carlos Pinto Pereira a déclaré que la décision de la Cour suprême va dans « le sens complètement différent de la Commission électorale ». Il a déclaré qu’avec cette mesure, « la Cour suprême avait estimé qu’il n’y a pas de résultats ». « Ces résultats qui ont été présentés comme des résultats provisoire et que la CENI a prétendu en faire des résultats définitifs n’existent pas pour la Cour suprême », a-t-il ajouté.

Les résultats provisoires prononcés par la Commission électorale avaient déclaré la victoire de l’ex-premier ministre, Umaro Sissoco Embalo avec 53% des suffrages exprimés contre 47% pour Domingos Simoes Pereira qui était arrivé en tête au premier tour du scrutin. L’ancien premier ministre et candidat du parti Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) Simoes Pereira conteste les résultats de la commission électorale. Saisie, la Cour suprême a demandé un recomptage des voix.

« J’espère qu’on aura des résultats très précis de la Commission électorale en formant des commissions pour respecter la décision de la Cour suprême. Je pense qu’il faut recompter 2000 bureaux de vote parce que quand on commence, il faut aller jusqu’au bout », insiste Me Carlos Pinto Pereira.  

Dans un communiqué en date du 22 janvier 2020, la commission de le CEDEAO a félicité  Umaro Sissoco Embalo pour son «élection ».