Bénin/Révision de la constitution: le PRD de Houngbédji craint une «menace pour la paix»

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Nov 2, 2019

Le Parti du renouveau démocratique (PRD) se dit préoccupé par certaines mesures et dispositions de la révision constitutionnelle.

adrien-houngbedji-revision-constitution-benin Adrien Houngbédji, chef du PRD

La modification de la constitution du 11 décembre 1990 intervenue dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre est loin de rassurer le Parti du renouveau démocratique. A l'ouverture du premier congrès extraordinaire du parti Mouvement des élites engagées pour l'émancipation du Bénin à Abomey, Parfait Ahoyo, membre de la direction exécutive du PRD a exprimé son inquiétude au sujet de certaines dispositions et mesures prises par les parlementaires béninois. 

"Les derniers événements post-dialogue et la récente actualité au Parlement nous laissent au PRD, méditatifs, contemplatifs et pensifs, pour ne pas dire que le doute nous étreint. Nous sommes particulièrement préoccupés par toutes les mesures et dispositions qui risquent de soulever des tensions et menacer la paix sociale dans le pays", a déclaré Parfait Ahoyo.

Le parti a profité de la tribune du congrès extraordinaire de Moele-Bénin pour lancer un appel au président Patrice Talon afin qu'il continue le dialogue avec les autres partis et personnalités. Cela, "en visant le compromis sur les grands sujets qui touchent la vie de la Nation". Le parti de Me Adrien Houngbédji dit savoir que le président Patrice Talon en a la potentialité.