POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin: la règle de 10 % étendue aux élections communales et locales

Banouto
publié le Oct 21, 2019

Décriée et qualifiée de crisogène, la disposition du code électoral qui fixe à 10% le suffrage minium à obtenir par un parti politique pour participer au partage des sièges à l’Assemblée nationale, pourrait être étendue aux élections communales et locales.

« Seules les listes, ayant recueilli au moins 10 % des suffrages valablement exprimés au plan national, se voient attribuer des sièges sans que le nombre de listes éligibles ne soit inférieur à quatre (04). Toutefois, si le nombre de listes en compétition est inférieur à quatre (04), toutes les listes sont éligibles à l’attribution de sièges », dispose l’alinéa 4 de l’article 242 de la loi n° 2018-31 du 9 octobre 2018, portant code électoral en République du Bénin. Cette nouveauté n’a pas été expérimentée aux législatives contestées et ensanglantées du 28 avril 2019. Puisque, seulement deux listes-pro-Talon- ont participé à ces élections.

Néanmoins, qualifiée de crisogène par plusieurs voix autorisées, cette disposition était au menu du dialogue politique des 10, 11 et 12 octobre 2019. «Les participants au dialogue ont convenu de maintenir le seuil de représentativité à 10% des suffrages exprimés », lit-on dans la synthèse du rapport de ce dialogue politique convoqué par le président Patrice Talon pour sortir le Bénin de la crise engendrée par les élections législatives.

Selon des sources proches de la présidence de la République, cette question a aussi été discutée lors de la séance de travail du jeudi 17 octobre entre Patrice Talon et la conférence des présidents de l’Assemblée nationale.

L’option retenue aussi bien au dialogue politique qu’à la concertation du chef de l’Etat avec la conférence des présidents, apprend-on, est d’élargir cette règle de 10% à toutes les élections, y compris les prochaines élections municipales, communales et locales, qui se tiendront courant 2020.