Bénin : le député Adam Bagoudou dément sa lapidation à Tchaourou

Reliou Koubakin (Coll)
publié le Oct 15, 2019

Selon des informations relayées par certains médias, le député Adam Bagoudou a eu maille à partir avec des jeunes alors qu’il était à une cérémonie à Tchaourou.

Le député Adam Bagoudou a-t-il été la cible de jeunes en furie à Tchaourou ? Selon des informations relayées par les réseaux sociaux et certains médias locaux, le parlementaire élu dans la 8ème circonscription électorale a échappé de justesse à un lynchage de jeunes en furie alors qu’il participait à une cérémonie. « Je suis surpris aussi de ce que vous avez entendu », s’est exclamé le député, joint par Banouto.

Selon le parlementaire membre du Bloc républicain, aucun jeune n’a manifesté alors qu’il était présent à une cérémonie de huitaine suite au décès de sa tante. La cérémonie a été dirigée par un imam. A la fin, a-t-il fait savoir, « on est allé saluer l’imam qui a officié la cérémonie, la famille de la défunte et j’ai repris le chemin pour Cotonou ». N’y-a-t-il eu aucun incident ? Le député est formel : « Je n’ai pas dit ''il parait que'', c’est moi qui étais sur les lieux et je vous raconte ».  

La seule chose qui s’est passée en dehors de la cérémonie, apprend le député, c’est que « un peu plus loin des jeunes pourchassaient un bœuf qui s’est détaché ». Ses proches à la cérémonie, poursuit-il, lui ont recommandé de s’en aller pour éviter tout incident. « Peut-être que des jeunes qui étaient à la cérémonie et qui n’étaient pas concernés ont fabriqué quelque chose dans le but de remplir un contrat », se demande-t-il. L’ancien intendant du palais sous la présidence Yayi indique que cela relève peut-être de la politique, non sans dénoncer une intoxication.

Pendant les élections législatives, le député de la 8ème circonscription électorale a subi des casses dans son domicile à Tchaourou.