Bénin : aveu de méfiance et querelles de coépouses dans l’opposition à Talon

Olivier Ribouis
publié le Aug 18, 2019

Invité sur l’émission « Sans langue de bois » ce dimanche 18 août 2019, Sabi Sira Korogoné a déploré sur radio Soleil fm une absence d’unité au sein de l’opposition politique à Patrice Talon.

opposition-benin Les opposants à Patrice Talon

Sabi Sira Korogoné n’est pas content de l’attitude de l’opposition politique au Bénin. L’opposant sorti de prison en juin dernier après 8 mois de détention s’est prononcé sur le fonctionnement de l’opposition ce dimanche 18 août 2019 sur radio Soleil fm.  Sans langue de bois, l’instigateur de l’initiative de Nikki qui lui a coûté une condamnation devant la justice a déploré des attitudes de « querelles de coépouses » au sein du regroupement des partis d’opposition au régime de Patrice Talon.

Depuis la prison, a fait savoir Korogoné, il avait envoyé une lettre aux leaders de l’opposition pour les appeler à l’union dans le combat. Des mois après sa libération, l’homme qui promet de « se démarquer » constate que « c’est la division, c’est la zizanie, c’est les suspicions » qui règnent en maître au sein de l’opposition. « L’un soupçonne l’autre… On se méfie l’un de l’autre », regrette Korogoné qui estime l’opposition est sous le coup d’un virus de la division dont est champion, leur adversaire.  Il en veut pour preuve les invitations diverses envoyées aux partis d’opposition alors qu’ils sont réunis dans la Résistance censée être l’unique répondant de l’ensemble.

Selo cet opposant rigide à Talon, pendant que certains se tuent à la tâche, dans l’opposition,  « il y en a qui font les calculs par rapport 2021 ». Or, de son point de vue, il n’y aura 2021 que « quand la démocratie sera de retour ».  Korogoné préconise une « union sacrée » de l’opposition et « demande aux uns et aux autres de mettre de côté leur égo » afin de  « contraindre les dirigeants actuels à nous ramener la démocratie ».