POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : « Rien n’oblige Talon à organiser les municipales »

Falilatou Titi
publié le Jun 6, 2019

Invité de l’émission « 100% Bénin » de SIKKA TV, lundi 3 juin 2029, Donklam Abalo, porte-parole du parti (Union sociale libérale (USL) de Sébastien Ajavon, a déclaré qu’avec le contexte politique qui prévaut dans le pays, le report des prochaines élections municipales de 2020, n’est pas à exclure.

donklam-abalo-porte-parole-parti-usl Donklam Abalo, porte-parole du parti USL

Le contexte politique qui prévaut au Bénin depuis quelques mois pourrait être favorable à un report des municipales de 2020. C’est ce que pense l’opposant Donklam Abalo, porte-parole du parti Union sociale libérale (USL) de l’homme d’affaire Sébastien Ajavon. Selon le politicien, rapporté par La Nouvelle Tribune, le Chef d’Etat pourrait coupler les municipales de 2020 et la présidentielle de 2021, « pour raison économique ».

Pour Donklam Abalo, la composition du parlement actuel (83 députés issus de deux partis qui soutiennent le pouvoir, Ndlr), favorise un quelconque report des prochaines élections locales, municipales/communales. « Il serait prêt à valider le report des élections communales de 2020 parce que rien n’oblige le chef de l’Etat à les organiser », rapporte LNT. Pour lui, au vue d’une ancienne jurisprudence, le Président de la République est en droit de reporter les élections.

Exclu des législatives du 28 avril, le parti USL, pense que l’actuelle assemblée nationale, « à la solde » du pouvoir en place, peut mettre dans le code électoral révisé, une disposition qui va « encore une fois exclure l’opposition » de la compétition. Et si les choses se passent ainsi, Donklam Abalo estime que « l’avenir politique » des forces de l’opposition au régime Talon, est menacé.