Crise politique au Bénin : la main tendue de Talon à Yayi, Soglo et Cie

Yao Hervé Kingbêwé
publié le May 20, 2019

Le président béninois Patrice Talon dans un message à la nation lundi 20 mai, a indiqué qu’il convoquerait très prochainement la classe politique à des échanges.

patrice-talon-boni-yayi Patrice Talon entend échanger avec la classe politique très prochainement

Patrice Talon ne veut pas laisser personne de côté dans la construction du Bénin. Lundi 20 mai, dans un discours à la nation, le président béninois a déclaré être « conscient que nul ne devra manquer au chantier de construction de notre pays ». Dans ce sens, le chef de l’Etat béninois a annoncé qu’il invitera « très prochainement toute la classe politique pour des échanges directs, francs et constructifs au profit de notre bien commun, le Bénin ».

La sortie médiatique du président béninois intervient quelques semaines après des violences à Cotonou et Kandi aux lendemains des élections législatives du 28 avril 2019. Des violences qui ont fait au moins quatre morts, selon Amnesty International. Le scrutin législatif qui a opposé deux partis de la mouvance présidentielle a été marqué par des violences dans certaines localités du parti.

Ecartée des élections pour n’avoir pas su se conformer à des textes à polémique, l’opposition avait appelé au boycott du scrutin. Conséquence : le taux de participation est des plus faibles jamais réalisés par le pays. Selon les résultats proclamés le 2 mai par la Cour constitutionnelle ce taux s’établit à 27,12%, donc plus de 70% d’abstention.

Selon de nombreux analystes béninois et observateurs de la vie politique au Bénin, de nombreux électeurs ne se reconnaissaient pas dans les candidats issus tous de la majorité présidentielle. A travers les échanges annoncés, le président Talon envisage réconcilier les Béninois.