Bénin : appel à la sagesse des ''serviteurs de Dieu'' à Yayi et Soglo

Cheick Donan
publié le May 4, 2019

A la faveur d’une déclaration de presse, les « serviteurs de Dieu » ont réagi à la situation sociopolitique tendue consécutive aux législatives sans l’opposition. Ils fustigent les appels à manifestations non autorisées des anciens présidents Yayi et Soglo et les ont appelés à la sagesse.

reverend-andre-tinkpon Le Révérend André Tinkpo (micro) entouré d'autres pasteurs anti-violence

La situation sociopolitique marquée par des violences postélectorales ne laisse pas indifférents les pasteurs, évangéliques, prophètes, apôtres et Cie du Bénin. A la faveur d’une déclaration à Cotonou, ces « serviteurs de Dieu » engagés pour la paix ont déploré les actes de violences postélectorales dans le pays, notamment dans la capitale économique, qui seraient « entretenues par les anciennes autorités de notre pays ». « La nation béninoise n’a nullement besoin de la déchirure qui s’observe actuellement et surtout dans la ville de Cotonou », a déclaré Révérend André Tinkpon, porte-parole des serviteurs de Dieu engagés pour la paix.

Selon l’homme de Dieu, « notre pays a plutôt besoin de la grâce de Dieu, de l’unité des filles et fils de la nation, du respect de la constitution par tous, de la soumission aux lois de la République et enfin de la soumission aux autorités supérieures dont les autorités de l’Etat ».

Dans leur déclaration, les serviteurs de Dieu anti-violence ont fustigé les « appels à manifestations non pacifiques et non autorisées lancés ces derniers temps par les anciennes autorités de notre pays et qui ont dégénéré ou abouti à des actes de grandes violences ayant conduit à des incendies tous azimuts de biens meubles et roulants causant ainsi de fortes pertes financières et beaucoup de blessures sur des gens ». « Nous fustigeons ces appels parce qu’ils causent de la psychose, de la peur au niveau de la paisible possible », a justifié Révérend André Tinkpon.

Appel à la sagesse

Pour le Révérend Tinkpon, les appels des anciens présidents Yayi et Soglo ne sont pas bibliques. « Le Seigneur Jésus lui-même a réprimandé un jour ses disciples notamment Jacques et Jean qui lui avaient demandé l’autorisation de mettre feu à un village d’opposants à Jésus et le Seigneur de répondre : ''vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés''. Ce qui veut dire que lorsque quelqu’un appelle d’autres à se soulever ou à mettre feu ou à détruire des biens, cette personne n’est pas animée de l’esprit de Dieu. Il s’agit d’un autre esprit », a fait savoir l’homme de Dieu qui souligne qu’il est incompréhensible que des anciens présidents incitent des jeunes à la violence.

Les serviteurs de Dieu anti-violence ont invité les jeunes à ne pas répondre aux appels à la violence et « à ne rien faire pour mettre notre pays à feu et à sang ». Ils ont demandé au président Patrice Talon de garder son sang-froid. « Nous supplions les anciens présidents à agir toujours par la sagesse et ne plus inciter ou appeler à la violence », ont-ils déclaré avant de leur demander de plus chercher à conseiller, à apaiser autorités et populations.

Ils ont également prié pour la paix au Bénin et ont invité les pasteurs et autres serviteurs à sensibiliser leurs fidèles dans ce sens.